Aujourd'hui,
URGENT
Covid-19: la vaccination des Burkinabè débutera dans la première semaine de juin 2021.
Santé : un premier lot de 115.000 doses de vaccins contre la Covid-19 est arrivé au Burkina Faso. 
Oudalan: les populations de Tin Akof se réfugient près du camp militaire après une attaque terroriste. 
Santé: l'OMS valide le vaccin chinois Sinopharm pour usage d'urgence contre la Covid-19. 
Sécurité alimentaire: le CILSS prévoit une saison pluvieuse humide pour la campagne agricole 2021-2022. 
Coopération: le président Xi Jinping réaffirme l’engagement de la Chine en faveur de la solidarité et de la coopération avec l’Afrique.
Politique: Alassane Bala Sakandé rejette un appel de jeunes pour sa candidature à la présidentielle 2025. 
Somalie: l’Union africaine a nommé l’ancien président du Ghana, John Mahama, au poste de Haut représentant. 
Football: la CAF décide du report des éliminatoires de la Coupe du monde de la Fifa Qatar 2022.
Yako : un enfant de près de 14 ans s’est donné la mort jeudi, par pendaison au secteur n°4 de Yako (AIB).  

CULTURE

Les cinéastes africains ont rendu hommage à leurs devanciers décédés. C’était au cours de la cérémonie de libation tenue ce dimanche 26 février 2017 dans la matinée au rond-point des cinéastes. Cette activité traditionnelle d'hommage se tient à chaque édition de la biennale du cinéma africain au lendemain de la cérémonie d'ouverture.



Réalisateurs, techniciens de films, actrices, producteurs et personnalités culturelles et politiques étaient au rendez-vous pour ce moment d'hommage à l'endroit de ceux et celles qui ne sont plus de ce monde. Main dans la main, ils ont fait le tour symbolique du rond-point des cinéastes qui était paré pour l'occasion des effigies des regrettés cinéastes.

Pour le délégué général du Fespaco, Ardiouma Soma, cette cérémonie de libation, initiée par Feu Sembene Ousmane, est un instant symbolique pour «solliciter les bénédictions des ainés et devanciers décédés avant de le début de la compétition.»

«Une fois que le Fespaco a démarré, immédiatement le lendemain matin nous venons à la place de cinéaste pour rendre hommage à nos ainés, aux doyens du cinéma disparus et à nos camarades qui nous ont quitté en chemin pour leur dire que nous sommes toujours ensemble et que nous pensons toujours à eux. Outre cela, nous demandons leur bénédiction pour protéger le Fespaco pour qu'il se déroule dans de bonnes conditions, pour protéger aussi les professionnels du cinéma et de l'audiovisuel et protéger le public car sans public, il n y a pas de cinéma. (...) Une fois que nous avons honoré les mânes de nos cinéastes disparus, nous procédons ensuite dans l'après-midi à l'ouverture de la compétition officielle de l'édition », a indiqué M. Soma.

En rappel, la nuit d'hommage est intervenue hier samedi dans la soirée après le cérémonial d’ouverture. Au cours de cette soirée, les festivaliers ont pu voir des films d’hommage aux cinéastes disparus et aux éclaireurs du 7e art africain.

Dimitri Kaboré

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir