Aujourd'hui,
URGENT
Covid-19: la vaccination des Burkinabè débutera dans la première semaine de juin 2021.
Santé : un premier lot de 115.000 doses de vaccins contre la Covid-19 est arrivé au Burkina Faso. 
Oudalan: les populations de Tin Akof se réfugient près du camp militaire après une attaque terroriste. 
Santé: l'OMS valide le vaccin chinois Sinopharm pour usage d'urgence contre la Covid-19. 
Sécurité alimentaire: le CILSS prévoit une saison pluvieuse humide pour la campagne agricole 2021-2022. 
Coopération: le président Xi Jinping réaffirme l’engagement de la Chine en faveur de la solidarité et de la coopération avec l’Afrique.
Politique: Alassane Bala Sakandé rejette un appel de jeunes pour sa candidature à la présidentielle 2025. 
Somalie: l’Union africaine a nommé l’ancien président du Ghana, John Mahama, au poste de Haut représentant. 
Football: la CAF décide du report des éliminatoires de la Coupe du monde de la Fifa Qatar 2022.
Yako : un enfant de près de 14 ans s’est donné la mort jeudi, par pendaison au secteur n°4 de Yako (AIB).  

CULTURE

 «Refugees welcome» est un projet qui vise à autonomiser les personnes réfugiées, à les former dans les techniques de pédagogie et de faire des ateliers avec les enfants afin qu’ils puissent à leur tour faire des ateliers dans les camps de réfugiés. C’est l’objectif d’un atelier de formation au profit des réfugiés au Burkina dont la restitution s’est faite le 15 décembre 2017 au Centre Napam Beogo de Ouagadougou.


Selon l’artiste musicien Patrick Kabré l’initiateur, ce projet vise à fournir des connaissances en techniques éducationnelles et artistiques aux réfugiés se trouvant dans les camps de Goudebou et de Mentao. Il met en œuvre une pédagogie inclusive autour d’ateliers de musique, de fabrication d’instruments de musique, de chants et de danse. Financé par la section politique de l’ambassade des Etats-Unis à travers le bureau de la population, des réfugiés et des migrations du département d’Etat américain, ledit projet a été lancé en décembre 2017 et durera un an. L’enjeu étant avant tout, l’appropriation de l’art et de la culture comme moyen de développement personnel et de tolérance.

Dénommé «Silmandé», cet atelier met en place une pédagogie inclusive et favorise l’autonomie dans la découverte de l’apprentissage où chaque réfugié devient acteur. Entre expérimentation et jeu, plaisir et savoir, Patrick Kabré propose des ateliers musicaux pédagogiques pour éveiller la curiosité, encourager l’observation, stimuler l’imagination et l’expression et ainsi créer des liens entre l’expérience quotidienne des réfugiés et le langage du corps, de la musique et des mots.

David Yang, le 1er conseiller à l’Ambassade des Etats-Unis au Burkina se dit fier de soutenir l’initiative. «Je suis là pour soutenir les artistes et les jeunes réfugiés qui sont dans des situations très précaires et qui ont besoin d’aide», a déclaré  M. Yang. Selon le diplomate américain, c’est  une initiative qui fait partie des droits de l’homme et des femmes en termes de droit d’accès à l’art, à la musique et  au  droit d’expression.  Pour lui, les réfugiés en ont besoin pour avoir confiance en eux-mêmes.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir