Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: Le CSC suspend l'émission "Biibémooré" de Optima FM pour 3 mois pour manquements à la loi, à l'éthique et à la déontologie. 
Côte d'Ivoire: saisie record de 200 tonnes de faux médicaments à Abidjan
Football: le Burkina Faso bat le Soudan du Sud par 2 buts à 1 au titre de la 2e journée des éliminatoires de la CAN 2021
Burkina: 32 terroristes neutralisés dans les régions du Centre-nord et du Nord
Sécurité: le Nigeria, le Bénin et le Niger lancent des patrouilles communes aux frontières
Burkina: l'opposition politique demande la levée "pure et simple" de la suspension de trois mois du FPR
5e RGPH: 5 229 contrôleurs et 20 916 agents recenseurs prêts pour l’opération de dénombrement qui débute ce 16 novembre
Niger: après trois ans d'absence, l'opposant Hama Amadou est rentré dans son pays ce jeudi 14 novembre
Burkina: le cyber-activiste Naïm Touré relâché «sans aucune charge»
Burkina: le Front patriotique pour le renouveau (FPR), parti d'opposition, du Dr Aristide Ouédraogo suspendu pour 3 mois

CULTURE

Dans la soirée du vendredi 28 juin dernier à Ouagadougou, l’artiste Bam Rod à l’état civil Raudrik Alidou Bamogo a, au cours d’une conférence de presse, présenté sa première œuvre discographique «Wisgue» signifiant «Bats-toi» en langue nationale mooré, selon son staff. 

Chanté en mooré et en français, l’album composé de huit titres est un «creuset de thèmes qui visent à éveiller les consciences en abordant de façon différentes la vie de tous les jours», en à croire l’artiste. «Ce sont de manière expresse: les dangers liés aux jeux de hasard, le travail, la vie, la mort, l’amour, le mariage… Un album aux rythmes cadencés et tempérés, accommodé au Rap, à l’Afro-pop et à la dance hall dans une conjugaison de sonorités modernes et traditionnelles» a expliqué Bam Rod, commerçant de profession.

L’album «wisgué» est composé de titres tels que «Tiercé» qui, selon l’artiste est un cri d’espoir lancé à l’endroit de la jeunesse burkinabè. Il pointe du doigt les jeux du hasard. Pour l’artiste, «c’est au bout des efforts que l’on se réalise et peu importe l’endroit où tu te trouves, il faut toujours garder espoir». Il a fait savoir que ce titre n’a pas été financé par la  Lonab comme le prétendent beaucoup de ses fans.

Dans cet album, on y trouve «Wisgue» comme titre signifiant «qu’il faut travailler, accepter suer pour voir ses rêves se réaliser». «Le travail émancipe tout le monde» a lancé l’artiste. Il y a également des titres tels que «Dance hall» qui invite à saisir le moment présent, «Tuuma/Travail» dans lequel l’artiste rappelle que c’est le travail qui fait l’Homme, «Viima looda» la vie passe, aucun retour en arrière n’est possible. Il y a aussi «M’Neda », « Amour fort » qui est un featuring avec l’artiste Nourat. Enfin pour l’artiste, la vie ne se conçoit pas seul d’où le morceau «Mariage» pour dire que la vie est la résultante de deux âmes qui épousent les mêmes sentiments.

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Sondage

Pour lutter contre le terrorisme, le maire de Ouagadougou propose à chaque Burkinabè de céder un mois de revenus à titre d’effort de guerre. Selon vous, cette proposition est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé