Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: un citoyen américain abattu le 21 novembre 2020, devant le camp Baba Sy de Ouagadougou.      
Burkina: l’Union africaine appelle à des élections apaisées et transparentes. 
Burkina: 860 villages et secteurs ne pourront pas prendre part au scrutin couplé. Cela représente environ 370 000 Burkinabè.
Burkina: 6 490 144 électeurs appelés aux urnes ce dimanche 22 novembre 2020 pour élire le président et les 127 députés pour 5 ans. 
Justice: 4 des 7 prévenus relaxés pour faits non constitués dans le procès du recrutement frauduleux de la CNSS.     
Procès CNSS: Norbert Zèda, ex DRH, écope de 30 mois ferme et 5 ans d’interdiction d’exercer dans la fonction publique. 
Justice: Daniel Sawadogo, ex chef de personnel écope de 20 mois ferme et 5 ans d’interdiction dans la fonction publique (procès CNSS). 
Justice: Natacha Ouédraogo, épouse de l’ex DRH écope de 12 mois ferme dans le procès du recrutement frauduleux de la CNSS. 
Sahel: le Gouverneur la région interdit le transport public et mixte en provenance et à destination des pays frontaliers. 
Sahel: l'armée française annonce avoir tué Bamoussa Diarra, le chef militaire d'Al Qaïda au Mali. 

CULTURE

En dépit de la crise sanitaire que traverse le Burkina Faso à l'image du monde entier, la 7è édition de la nuit dédiée aux Meilleurs acteurs de divertissement et de la gastronomie de Ouagadougou (Madigo) aura belle et bien lieu. C'est du moins ce qui ressort de la conférence de presse animé par le commissariat général des Madigo ce jeudi 27 août 2020 à Ouagadougou. Selon le commissaire général des Madigo, Serge Ekra Delafaurce qui a donné les grandes lignes, l'édition 2020 de cet évènement culturel burkinabè aura lieu le 18 décembre prochain.


"Les Madigo sont une contribution à la culture du Burkina. Nous sommes entrain de travailler à changer la configuration de l’évènement parce que cette année, nous voulons organiser un diner gala pour que ces acteurs de la nuit puissent à cette occasion, se retrouver dans un cadre huppé, c’est-à-dire costume, cravate, nœud papillon, smocking, (… ) », a d'entrée indiqué le commissaire général des Madigo, Serge Ekra Delafaurce. En plus de cette innovation majeure, pour cette 7è édition, les organisateurs ont décidé de faire la promotion de l’industrie agro-alimentaire. D'où le thème ; «Promotion et valorisation des industries agro-alimentaires." Des investigations seront menées dans ce sens et des trophées seront décernés à certaines entreprises qui le méritent, fait remarquer le commissariat général. Cette année, les organisateurs entendent rendre hommage au journaliste Yannick Sankara, décédé en début d'année suite à un accident de la circulation en Côte d'Ivoire à travers un prix spécial.

Une sélection dans la transparence

Afin d'éviter toutes suspicions dans la sélection et la nomination des lauréats, le commissariat général des Madigo entend garder la même méthode. En effet, l’équipe procèdera dans un premier temps par le recensement sommaire des espaces et individus du domaine. Lors de cette étape, le commissariat général tient compte de certaines propositions faites par des observateurs discrets. Ensuite les membres du commissariat général visitent "incognito" les espaces recensés en vue de produire la liste définitive des nominés de l’édition en cours, en tenant compte des critères établis. S'en suit la publication de la liste officielle dont trois nominés par catégorie. La dernière phase consiste à ouvrir un vote libre et transparent sur les réseaux sociaux. Le début des votes de cette édition commence à partir du 18 novembre 2020 a indiqué le commissariat général.

Pour ce qui est des espaces, il faut avoir au moins huit mois d’existence, être géographiquement accessible, avoir une capacité d’accueil d’au moins 150 places, être salubre et être visible sur les médias et réseaux sociaux. Quant aux Disc Jokers et Manager, ils doivent être en exercice au moins trois mois avant les présélections, promouvoir la musique et les concepts burkinabè et être visible sur les médias et les réseaux sociaux.  

Depuis sa création en 2014, la cérémonie des Madigo vise selon ses initiateurs, à reconnaître entre autres, le travail abattu par les acteurs et promoteurs d’espaces de loisirs, susciter la concurrence entre les acteurs, créer un cadre d’échanges, inciter les promoteurs d’espaces de divertissement à communiquer davantage sur les médias traditionnels etc.

Les prix

Meilleur Night club
Meilleur Bar climatisé
Meilleur Maquis
Meilleur Restaurant
Meilleur Hôtel
Meilleur Espace spécialisé
Meilleur Hôtesses
Meilleur Manager
Meilleur Disc Jockey
Meilleur Evènement de divertissement
Meilleur Acteur de la diaspora burkinabè.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir