Aujourd'hui,
URGENT
Maouloud 2020: la journée du jeudi 29 octobre 2020 déclarée chômée et payée sau Burkina Faso.  
Justice: Jean Claude Bouda recouvre la liberté 5 mois après sa détention à la Maco. 
Burkina:  18 Burkinabè meurent dans un accident à l'entrée de Bouaké en Côte d'Ivoire (conseil des ministres).       
Mali: plus de 100 djihadistes libérés en vue d’un échange pour obtenir la libération de Soumaïla Cissé et Sophie Pétronin (AFP).
Togo: la BOAD injecte 20 milliards FCFA dans le projet cimentier du magnat Burkinabè Inoussa Kanazoé.
Présidentielle/2020: la jeunesse de l’Union pour le progrès et le changement collecte 26 millions de FCFA pour la caution de Zéphirin Diabré.
Sécurité: le Soudan détruit 300.000 armes à feu illégales dans le cadre du projet national de collecte d'armes
Santé: le Bénin lance la construction d'un Centre hospitalier et universitaire de référence dans la sous-région ouest-africaine.  
Présidentielle/2020 : le dossier du candidat Roch Marc Christian Kaboré déposé par Simon Compaoré, président du MPP, parti au pouvoir. 
Burkina: Mahamadi Kouanda démissionne du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP, ex parti au pouvoir).

ECONOMIE

Du 23 au 25 octobre 2018, le conseil municipal de Bobo-Dioulasso tient sa session budgétaire. Cette session budgétaire, 4ème session ordinaire de l’année 2018 du conseil municipal de la commune de Bobo-Dioulasso, porte sur l’amendement et l’adoption de l’avant projet de budget, gestion 2019.

Equilibré en recettes et en dépenses, le  budget primitif, gestion 2019 de la commune de Bobo-Dioulasso s’élève  à la somme 8 milliards 557 millions 750 mille 992 FCFA. Avec pour recettes propres 4 milliards 913 millions 778 mille 465 FCFA, la commune prévoit au titre de l’année 2019, la somme de 2 milliards 906 millions 908 mille 14 FCFA au titres des investissements, soit 34% des recettes propres ; tandis que les dépenses de fonctionnement s’élèvent à 8 milliards 162 millions 183 mille 60 FCFA. 

Le budget de la commune, au titre de l’année 2018, était de l’ordre de 7 milliards de FCFA. Mais le budget de 2019, lui, « se veut très ambitieux », s’est enorgueilli le maire Bourahima Sanou à l’ouverture de la session.

Toutefois, dira-t-il, pour l’exercice 2019, il est envisagé un certain nombre de mesures qui devraient permettre d’accroître les recettes propres de la commune, de maitriser les dépenses de fonctionnement et d’améliorer les investissements.  Ce sont entre autres, « l’élaboration d’une stratégie claire pour une  mobilisation optimale des recettes propres,  la mise à jour du fichier des exploitants du domaine public qui permettra de savoir les recettes qui peuvent y découler, la sensibilisation des contribuables au paiement de leurs taxes, le recensement des parcelles pour avoir une idée du reste à recouvrer sur la taxe de jouissance et du même coup, inciter les contribuables au paiement de ladite taxe, l’exploration des pistes pour l’acquisition d’outils de gestion des contribuables ».

En ce qui concerne la maîtrise des dépenses de fonctionnement, le maire qui y voit la gestion des équipements et  du carburant, le suivi de la consommation d’eau et d’électricité dans les services de la mairie.

 

 

 

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir