Aujourd'hui,
URGENT
Burkina : 1 034 609 personnes déplacées internes accueillies dans 257 communes (gouvernement). 
Burkina: au moins 25 terroristes neutralisés les 11 et 13 septembre 2020 dans le Soum et le Loroum (Etat-major des armées).
Burkina: 65 partis politiques soutiennent la candidature du président Roch Kaboré, selon le MPP, parti au pouvoir. 
Elections 2020: la date limite de dépôt le 22 septembre pour les législatives et le 2 octobre pour la présidentielle au Burkina.
Burkina: Ouaga enregistre 541 266 candidatures, soit 41,95% du nombre total pour les concours directs de la Fonction publique/2020.
Burkina: 1 290 142 candidatures enregistrées pour 4 721 postes à pourvoir pour les concours directs de la Fonction publique /2020.
Présidentielle/2020: des jeunes collectent 8 millions de Fcfa pour payer la caution du candidat Roch Marc Christian Kaboré.  
Burkina: l’ancien premier ministre Yacouba Isaac Zida sera investi comme candidat à la présidentielle le 25 septembre.
Burkina: le dialogue avec les groupes armés, une «nécessité humanitaire», selon le CICR.
Justice: le juge des référés ordonne l’interdiction immédiate de l’utilisation de l’identité et du logo du CDP par Mahamadi Kouanda. 

ECONOMIE

Dans un communiqué daté du 30 janvier 2020 et relayé par les médias et les réseaux sociaux, la société de téléphonie mobile Orange annonce un réajustement de ses tarifs à la hausse à partir du 17 février 2020. « Ce réajustement tarifaire fait suite à l’entrée en vigueur de la loi des finances pour l’exécution du budget de l’Etat exercice 2020, qui augmente le taux de la taxe spécifique sur les entreprises de télécommunication à 7% du chiffre d’affaires réalisé par chaque entreprise » explique la société.

Dans un tweet diffusé aujourd’hui, le Premier ministre juge la décision de la société Orange inacceptable et contre-productive. L’adoption de la loi de finance ne saurait être selon lui, un argument suffisant pour décider d’une augmentation des tarifs de façon unilatérale.

En effet, les responsables de cette société avaient adressé une correspondance à Son Excellence Monsieur le Premier ministre dans laquelle, ils ont exprimé leur inquiétude par rapport à l’augmentation de la taxe spécifique et demander au gouvernement d’examiner la question de la pression fiscale sur les opérateurs du secteur.

Il est inacceptable que, sans attendre la réaction du Chef du Gouvernement, les responsables de Orange décident de mettre en application la décision.

En l’absence d’une étude  qui va prouver que la pression fiscale sur le secteur des télécommunications est insupportable, le Gouvernement n’acceptera aucune augmentation liée à l’adoption de cette loi de finance. En claire, les prix pratiqués devront êtres maintenus jusqu’à ce que d’autres arguments plus plausibles  indiquent le contraire.

DCRP/ Primature

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir