Aujourd'hui,
URGENT
Justice: la procureure de la CPI fait appel de l'acquittement de Gbagbo et Blé Goudé
Burkina: l’UPC «vivement préoccupée par la dégradation continue de la situation sécuritaire»
Burkina: la marche non autorisée des syndicats et de la société civile dispersée par la police, une dizaine de blessés
Cyclisme: Le Burkinabè Bachirou Nikiéma remporte le grand prix de la ville d'Abidjan
Cédéao: Mise en place d'un plan quinquennal de lutte contre le terrorisme d'un montant de près 596 milliards de FCFA
Cyclisme: le Burkinabè Paul Daumont remporte le tour cycliste international de Côte d'Ivoire
Cameroun: le président Paul Biya convoque "un grand dialogue national" sur la crise au Cameroun anglophone
RDC: déraillement meurtrier d’un train dans le Tanganyika, plus de 50 morts
Burkina: des organisations syndicales se démarquent de la journée nationale de protestation initiée par l'Unité d'action populaire
Burkina:  l’UPC invite le gouvernement «à reprendre sans délai les négociations avec les syndicats de la santé»

©RTB

Les Eaux et Forêts du Burkina ont saisi 20 peaux de crocodiles et deux pointes d’ivoire d’éléphants. La présentation à la presse des spécimens d’animaux sauvages intégralement protégés est intervenue ce 16 août 2019 à Ouagadougou. Une synthèse de la RTB.

©PNB-BF

Le biodigesteur est cette technique simple permettant à partir des déjections animales de produire du biogaz. Pour la valorisation du biodigesteur, l’Etat burkinabè a créé en 2010 le Programme national de biodigesteur (PNB-BF). En mai 2019, nous avons rencontré Xavier Bambara, coordonnateur du PNB-BF qui a répondu à nos questions portant sur le biodigesteur et la structure qu’il dirige.

Image d'illustration

Ceci est la déclaration du ministre burkinabè en charge de l’environnement, Nestor Batio Bassière, à l’occasion du lancement de la campagne 2019 de reforestation. 

Image d'illustration

Dans un communiqué de presse parvenu à Fasozine, l’équipe du projet Target Malaria a confirmé avoir procédé hier lundi 1er juillet au lâchage « à petite échelle de moustiques mâles stériles génétiquement modifiés »  dans la localité de Bana à Bobo-Dioulasso. L’équipe a rassuré que tout était sous contrôle et qu’elle a reçu au préalable toutes les autorisations réglementaires et éthiques des autorités burkinabè avant ledit lâchage.

Selon une source proche de la Coalition pour la Protection du Patrimoine génétique africain (Copagen) et du Collectif citoyen pour l’Agroécologie (CCAE), le lâchage-test des moustiques génétiquement modifiés, projet piloté par Target Malaria, serait prévu pour ce lundi 1er juillet 2019 dans le village de Bana, localité située dans l’arrondissement 7 de la commune de Bobo Dioulasso. Une opération confirmée par Target Malaria contacté par Fasozine.

©Dr

La journée mondiale de l’environnement (JME) a été initiée par l’Organisation des Nations Unies en 1972, à l’occasion de l’ouverture de la conférence des Nations unies sur l’environnement de Stockholm. La journée mondiale de l’environnement met en avant un enjeu spécifique important différent chaque année concernant l’environnement. Elle est célébrée chaque 5 juin. Cette année, Le thème a été axé sur la sensibilisation à la pollution de l’air. 

Ceci est le message du ministre burkinabè en charge de l’environnement,  Batio Bassière,  à l’occasion de la journée mondiale de l’environnement célébrée chaque 5 juin.

«L’Heure est grave, tout le monde le sait, c’est la forêt de Kua qui défraie la chronique parce que notre gouvernement n’a trouvé autre lieu que cette forêt classée depuis 1936 pour y construire un hôpital». Tels sont les propos de la Coalition citoyenne pour la préservation de l’environnement (CCPE) au cours d’une conférence de presse ce vendredi 31 mai 2019 à Ouagadougou. Selon ladite coalition, s’attaquer aux forêts de la région des Hauts-Bassins, c’est compromettre la disponibilité et la qualité des ressources en eau dans cette partie du Burkina.

©Dr

La voûte nubienne est un procédé architectural ancestral venu de l’Egypte antique. Cette technique est dit-on adaptée à certaines régions africaines. Mais que renferme exactement cette notion de voûte nubienne ?

Le vendredi 17 mai 2019, le député UPC Moussa ZERBO a rendu visite au Prix Nobel alternatif, Yacouba SAVADOGO, dans sa forêt située en périphérie de Ouahigouya. A travers cette visite, l’élu national a voulu rendre hommage à ce héros de la protection de l’Environnement et lui demander de joindre sa voix à la sienne pour dénoncer le déclassement de la forêt de Kua et toutes les atteintes à l’Environnement. 

Une délégation de SOS Sahel International Burkina Faso et France a été reçue ce vendredi 10 mai 2019 par le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré. L'audience s'est tenue en prélude à la préparation du sommet du G7 prévu en aout 2019 en France.

© DR

Après 3 ans de travail, le groupe d’experts de l’ONU sur la biodiversité, (IPBES) a rendu public son rapport, le lundi 6 mai 2019. C’est un document de 1800 pages accablant pour l’homme et la planète.

Sondage

La Fédération burkinabè de football a choisi de confier le poste de sélectionneur des Etalons "A" à Kamou Malo, faisant ainsi confiance à l’expertise nationale. Cette décision, selon vous, est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé