Aujourd'hui,
URGENT
Covid-19: la vaccination des Burkinabè débutera dans la première semaine de juin 2021.
Santé : un premier lot de 115.000 doses de vaccins contre la Covid-19 est arrivé au Burkina Faso. 
Oudalan: les populations de Tin Akof se réfugient près du camp militaire après une attaque terroriste. 
Santé: l'OMS valide le vaccin chinois Sinopharm pour usage d'urgence contre la Covid-19. 
Sécurité alimentaire: le CILSS prévoit une saison pluvieuse humide pour la campagne agricole 2021-2022. 
Coopération: le président Xi Jinping réaffirme l’engagement de la Chine en faveur de la solidarité et de la coopération avec l’Afrique.
Politique: Alassane Bala Sakandé rejette un appel de jeunes pour sa candidature à la présidentielle 2025. 
Somalie: l’Union africaine a nommé l’ancien président du Ghana, John Mahama, au poste de Haut représentant. 
Football: la CAF décide du report des éliminatoires de la Coupe du monde de la Fifa Qatar 2022.
Yako : un enfant de près de 14 ans s’est donné la mort jeudi, par pendaison au secteur n°4 de Yako (AIB).  

MONDE

Une campagne de vaccination contre le virus Ebola débute ce lundi 21 mai dans la province de l’Équateur, au Nord-ouest de la République démocratique du Congo (RDC). C’est du moins, ce qu’a annoncé le gouvernement congolais le samedi 19 mai, au sortir d’un conseil des ministres spécial. 

Selon Flory Kabange Numbi, porte-parole par intérim du gouvernement, « La vaccination contre le virus d’Ebola débute ce lundi 21 mai 2018 et cible en premier lieu le personnel de santé, les contacts des malades et les contacts des contacts ». Précision à l’appui, « Le nombre de personnes concernées par cette phase est estimé à 600 », essentiellement les contacts et les contacts des contacts.

A l’en croire, le gouvernement congolais s’est opposé à d‘éventuelles « mesures d’isolement contre la RDC », tout en exprimant sa pleine satisfaction « de la qualité et de la rapidité de la riposte » contre l’épidémie qui est en passe de prendre une dimension nationale. Dans cette dynamique, il a reçu 5 400 doses sur les 300 000 doses promises par des partenaires pour cette opération dont la durée reste inconnue pour l’heure.

De son côté, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a considéré que l‘épidémie ne constituait pas une urgence de « portée mondiale ». D’un dernier bilan rendu public le vendredi 18 mai par le gouvernement, il ressort 43 cas ; alors que l’OMS faisait état le même jour de 45 cas dont 25 décédés.

Source: NOTREAFRIK