Aujourd'hui,
URGENT
Soum: le grand imam de la ville de Djibo a été enlevé ce mardi 11 août 2020 à la mi journée (infowakat.net). 
Sport: la jeunesse de Tampouy rend hommage au défunt journaliste Yannick Sankara à travers le tournoi "Génération consciente". 
Politique: la réception des dossiers de candidature à la présidentielle de 2020 au Burkina Faso fixée du 28 septembre au 3 octobre.
Burkina: un syndicat de journalistes dénonce des intimidations sur les travailleurs des médias publics. 
Culture: le Fonds de soutien du président du Faso aux acteurs culturels reçoit les dossiers de candidature à partir du 12 août 2020. 
Armée: 2250 nouveaux soldats présentés au drapeau le 7 août 2020, au camp militaire Ouezzin-Coulibaly de Bobo-Dioulasso.
Burkina: un rassemblement de soutien à Blaise Compaoré interdit à Ouagadougou. 
Agriculture: les parasites, notamment les chenilles légionnaires, ont été maîtrisés à 98% dans la region du Sud-Ouest (Directeur régional).
Covid-19: l’ambassade de Chine au Burkina offre 10 000 masques et 20 thermomètres au ministère de l’Education nationale.   
Burkina: la police met fin aux activités d’un réseau de présumés malfrats dans la ville de Ouaga détenant 509 cartes bancaires.   

©Dr

MONDE

 Les Mara X et Mara Z sont désormais sur le marché rwandais de la téléphonie. Ces deux Smartphones, qui utiliseront le système Android, ont été lancés lundi 7 octobre 2019 et sont présentés par leur concepteur, la compagnie Mara, basée au Rwanda, comme le premier smartphone « Made in Africa ».

 « Nous sommes en fait les premiers à fabriquer des Smartphones sur le continent. Nous fabriquons les cartes mères, nous fabriquons les sous-cartes pendant tout le processus », a-t-il précisé, soulignant au passage que l’usine, d’un coût de conception de 24 millions de dollars, pouvait fabriquer jusqu‘à 1 200 téléphones par jour.

Fixés aux montants de 190 dollars ( environ 95 000 FCFA) et 130 dollars américains ( environ 65 000 FCFA), les Mara X et Mara Z espèrent concurrencer le géant coréen Samsung dont les téléphones sont vulgarisés sur le continent. Pour y parvenir, le groupe Mara espère tirer profit de l’accord de libre-échange continental, qui devrait rassembler sur un même marché tous les pays africains.

L’accord prévu entrer en vigueur en juillet 2020 vise à réunir 1,3 milliard de personnes pour des attentes économiques de 3 400 milliards de dollars.

Source : Africanews/ Reuters