Aujourd'hui,
URGENT
Maouloud 2020: la journée du jeudi 29 octobre 2020 déclarée chômée et payée sau Burkina Faso.  
Justice: Jean Claude Bouda recouvre la liberté 5 mois après sa détention à la Maco. 
Burkina:  18 Burkinabè meurent dans un accident à l'entrée de Bouaké en Côte d'Ivoire (conseil des ministres).       
Mali: plus de 100 djihadistes libérés en vue d’un échange pour obtenir la libération de Soumaïla Cissé et Sophie Pétronin (AFP).
Togo: la BOAD injecte 20 milliards FCFA dans le projet cimentier du magnat Burkinabè Inoussa Kanazoé.
Présidentielle/2020: la jeunesse de l’Union pour le progrès et le changement collecte 26 millions de FCFA pour la caution de Zéphirin Diabré.
Sécurité: le Soudan détruit 300.000 armes à feu illégales dans le cadre du projet national de collecte d'armes
Santé: le Bénin lance la construction d'un Centre hospitalier et universitaire de référence dans la sous-région ouest-africaine.  
Présidentielle/2020 : le dossier du candidat Roch Marc Christian Kaboré déposé par Simon Compaoré, président du MPP, parti au pouvoir. 
Burkina: Mahamadi Kouanda démissionne du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP, ex parti au pouvoir).

POLITIQUE

Les élèves gendarmes de la 43ème promotion, au nombre de 739 (dont 25 filles), ont reçu vendredi leurs épaulettes sanctionnant la fin de leur formation au cours d’une cérémonie organisée au Camp Ouezzin Coulibaly de Bobo-Dioulasso.

Discours, baptême de promotion, remise d’épaulettes, passage de flambeau, démonstration de savoir-faire et de savoir-être, parade sont les principaux actes qui ont marqué cette  sortie des élèves de la 43eme promotion de l’école nationale des sous-officiers de la gendarmerie.

Durant deux ans, ces élèves gendarmes ont reçu les notions de base indispensables pour une vie militaire accomplie.  Formés aux notions de police administrative  judiciaire et à la cybercriminalité, ils ont été également préparés à accomplir en toutes circonstances la mission de défense de l’intégrité territoriale jusqu’au sacrifice suprême.
«Je pense que ma promotion est prête pour défendre la nation partout où le peuple sera menacé», a affirmé Drissa Traoré, le major de la promotion.

Pour sa part, le colonel-major Daogo Jean Sosthène Sama, parrain de la promotion, a invité ses filleules à plus de probité «je vous exhorte au dévouement et surtout contentez-vous de votre solde. Gagner votre pain à la sueur de votre front», a conseillé, le colonel-major Sama. 

Pour le Premier ministre, Paul Kaba Thiéba, patron de la cérémonie, l’arrivée de ces sous-officiers dans les rangs de la gendarmerie est une nécessité, surtout en cette période où les défis sécuritaires à relever sont nombreux au Burkina Faso.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir