Aujourd'hui,
URGENT
Covid-19: la vaccination des Burkinabè débutera dans la première semaine de juin 2021.
Santé : un premier lot de 115.000 doses de vaccins contre la Covid-19 est arrivé au Burkina Faso. 
Oudalan: les populations de Tin Akof se réfugient près du camp militaire après une attaque terroriste. 
Santé: l'OMS valide le vaccin chinois Sinopharm pour usage d'urgence contre la Covid-19. 
Sécurité alimentaire: le CILSS prévoit une saison pluvieuse humide pour la campagne agricole 2021-2022. 
Coopération: le président Xi Jinping réaffirme l’engagement de la Chine en faveur de la solidarité et de la coopération avec l’Afrique.
Politique: Alassane Bala Sakandé rejette un appel de jeunes pour sa candidature à la présidentielle 2025. 
Somalie: l’Union africaine a nommé l’ancien président du Ghana, John Mahama, au poste de Haut représentant. 
Football: la CAF décide du report des éliminatoires de la Coupe du monde de la Fifa Qatar 2022.
Yako : un enfant de près de 14 ans s’est donné la mort jeudi, par pendaison au secteur n°4 de Yako (AIB).  

Image d'illustration/Dr.

POLITIQUE

Le maire de la ville de Bobo-Dioulasso dans un communiqué a décidé d’interdire toute manifestation relative à la polémique née de l’implantation ou non d’un hôpital sur le site de la forêt classée de Kua. Ce dimanche 2 juin 2019, le Mouvement pour la protection de la forêt de Kua a fait savoir qu’il attaquera cette décision communale en justice.

Le maire Bourahima Sanou avait motivé cette interdiction par le fait de vouloir préserver la cohésion sociale dans sa ville. «  En vue de préserver la cohésion sociale, la fraternité et le vivre ensemble qui ont toujours caractérisé notre ville, et en attendant les résultats de l’étude d’impact environnemental commanditée par le gouvernement, je porte à la connaissance de tous qu’il est interdit, jusqu’à nouvel ordre, toute forme de manifestation publique sur le territoire communal ayant trait à cette situation » avait précisé le maire dans un communiqué rendu public le samedi dernier.

Une décision qui n’a pas rencontré l’assentiment du Mouvement pour la protection de la forêt de Kua (MPFK) porté par le député d’opposition Moussa Zerbo. Une interdiction qualifiée « d’arbitraire » qu’a apprise ledit mouvement avec indignation. 

« Cette décision intervient aux lendemains d’une manifestation de gens à la solde du même maire, et où plusieurs organisations défendant la forêt de Kua s’apprêtent à sonner la mobilisation.  Le MPFK mène sa lutte dans le respect de la république et dans un esprit de non-violence.  C’est pourquoi, les premiers responsables de notre organisation déposeront, en tant que citoyens, des recours en justice contre cette décision liberticide du Maire de Bobo-Dioulasso » dit en substance le coordonnateur du mouvement.

En rappel, une polémique est née suite à la décision du gouvernement de déclasser une partie de la forêt de Kua de Bobo-Dioulasso pour y construire un nouveau centre hospitalier universitaire entièrement financé par la République populaire de Chine. Certains acteurs et défenseurs de l’environnement se sont opposés à cette décision tant disque  que l’exécutif rassure que toutes les mesures seront considérées pour protéger la biodiversité dudit site.

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir