Aujourd'hui,
URGENT
Covid-19: la vaccination des Burkinabè débutera dans la première semaine de juin 2021.
Santé : un premier lot de 115.000 doses de vaccins contre la Covid-19 est arrivé au Burkina Faso. 
Oudalan: les populations de Tin Akof se réfugient près du camp militaire après une attaque terroriste. 
Santé: l'OMS valide le vaccin chinois Sinopharm pour usage d'urgence contre la Covid-19. 
Sécurité alimentaire: le CILSS prévoit une saison pluvieuse humide pour la campagne agricole 2021-2022. 
Coopération: le président Xi Jinping réaffirme l’engagement de la Chine en faveur de la solidarité et de la coopération avec l’Afrique.
Politique: Alassane Bala Sakandé rejette un appel de jeunes pour sa candidature à la présidentielle 2025. 
Somalie: l’Union africaine a nommé l’ancien président du Ghana, John Mahama, au poste de Haut représentant. 
Football: la CAF décide du report des éliminatoires de la Coupe du monde de la Fifa Qatar 2022.
Yako : un enfant de près de 14 ans s’est donné la mort jeudi, par pendaison au secteur n°4 de Yako (AIB).  

Remise symbolique du riz par l'ambassadeur Li Jian

POLITIQUE

La République populaire de Chine a offert 5000 tonnes de riz au Burkina Faso, afin de soulager les personnes « vulnérables » et les populations déplacées suite au drame de Yirgou. La cérémonie symbolique de remise des vivres d’une valeur d’environ 4,1 milliards de FCFA s’est tenue ce vendredi 7 juin 2019 à Ouagadougou.

Ce don de milliers de tonnes de riz s’inscrit dans le cadre de la coopération « active » entre la Chine et le Burkina Faso. Ce geste vise à contribuer à la mise en œuvre du plan de réponse en soutien aux personnes vulnérables lancé par le gouvernement burkinabè. « Une partie de ce riz va contribuer significativement à appuyer les populations déplacées notamment à Yirgou. Pour ce qui concerne la répartition, il y a 1000 tonnes qui sont destinées à la distribution gratuite. Quant aux 4000 autres tonnes, nous verrons comment les mettre à la disposition des populations ciblées par le plan de réponse donc ce sont des mécanismes que nous allons étudier parce qu'il y a des couts récurrents d'entretien, d'entreposage et de transport etc. Nous verrons sur une base transparente et équitable quel critère nous allons utiliser pour la distribution. La Chine laisse le soin au gouvernement de gérer cette partie » a expliqué Lamourdia Thiombiano, secrétaire général du ministère de l'Agriculture et des Aménagements hydro-agricoles. 

Selon l'ambassadeur de la République populaire de Chine, Li Jian, le gouvernement chinois accorde « beaucoup d'attentions » aux requêtes les plus urgentes du peuple burkinabè. Au vu l’insécurité alimentaire que connait le Burkina, il a affirmé que ce don soulagera les populations dans les régions vulnérables.

Depuis le rétablissement des relations diplomatiques entre les deux pays en mai 2018, la Chine s'est engagée à soutenir le développement du Burkina en apportant son aide et son expertise dans plusieurs domaines tels l'agriculture, la formation professionnelle, le secteur sanitaire et le secteur des infrastructures.