Aujourd'hui,
URGENT
Covid-19: la vaccination des Burkinabè débutera dans la première semaine de juin 2021.
Santé : un premier lot de 115.000 doses de vaccins contre la Covid-19 est arrivé au Burkina Faso. 
Oudalan: les populations de Tin Akof se réfugient près du camp militaire après une attaque terroriste. 
Santé: l'OMS valide le vaccin chinois Sinopharm pour usage d'urgence contre la Covid-19. 
Sécurité alimentaire: le CILSS prévoit une saison pluvieuse humide pour la campagne agricole 2021-2022. 
Coopération: le président Xi Jinping réaffirme l’engagement de la Chine en faveur de la solidarité et de la coopération avec l’Afrique.
Politique: Alassane Bala Sakandé rejette un appel de jeunes pour sa candidature à la présidentielle 2025. 
Somalie: l’Union africaine a nommé l’ancien président du Ghana, John Mahama, au poste de Haut représentant. 
Football: la CAF décide du report des éliminatoires de la Coupe du monde de la Fifa Qatar 2022.
Yako : un enfant de près de 14 ans s’est donné la mort jeudi, par pendaison au secteur n°4 de Yako (AIB).  

POLITIQUE

Le président du Faso Roch Marc Christian Kaboré a eu, ce samedi en fin de matinée, un entretien avec environ 300 enfants en situation de rue et récupérés dans le cadre du programme du gouvernement visant leur réinsertion sociale.

«Nous avons le devoir de nous occuper de tous les Burkinabè, mais ce n’est pas une œuvre du gouvernement tout seul, c’est une œuvre de la société. Et c’est dans ce sens que nous voulons interpeller les Burkinabè pour qu’ensemble, nous travaillions à ces actions de solidarité», a déclaré Roch Marc Christian Kaboré à l’issue de cet entretien.

Le chef de l’Etat, a saisi cette occasion pour saluer et féliciter tous les acteurs « qui ont contribué à redonner à ces jeunes la santé, le goût de vivre, et à les amener à se sentir Burkinabè à part entière ». Le programme de retrait des enfants de la rue, débuté en août 2018, a connu un taux de succès de plus de 70%. Selon le président du Faso, le travail doit être poursuivi.

«Nous devons faire un plaidoyer auprès de nos partenaires, et auprès de chaque Burkinabè pour permettre que, dans les grandes villes du Burkina Faso, nous puissions mener ces actions en faveur des enfants et de leurs droits», a précisé Roch Marc Christian Kaboré.

Il a encouragé les enfants à adhérer pleinement au processus de réinsertion dont ils sont l’objet. Certains ont en effet repris le chemin de l’école, d’autres celui de l’apprentissage d’un métier après leur retrait de la rue. 

Le président du Faso a enfin promis aux enfants de leur rendre visite, dans leur centre d’accueil, pour mieux s’imprégner des conditions dans lesquelles ils vivent, et leur apporter encore plus de soutien.

Direction de la communication de la présidence du Faso