Aujourd'hui,
URGENT
Covid-19: la vaccination des Burkinabè débutera dans la première semaine de juin 2021.
Santé : un premier lot de 115.000 doses de vaccins contre la Covid-19 est arrivé au Burkina Faso. 
Oudalan: les populations de Tin Akof se réfugient près du camp militaire après une attaque terroriste. 
Santé: l'OMS valide le vaccin chinois Sinopharm pour usage d'urgence contre la Covid-19. 
Sécurité alimentaire: le CILSS prévoit une saison pluvieuse humide pour la campagne agricole 2021-2022. 
Coopération: le président Xi Jinping réaffirme l’engagement de la Chine en faveur de la solidarité et de la coopération avec l’Afrique.
Politique: Alassane Bala Sakandé rejette un appel de jeunes pour sa candidature à la présidentielle 2025. 
Somalie: l’Union africaine a nommé l’ancien président du Ghana, John Mahama, au poste de Haut représentant. 
Football: la CAF décide du report des éliminatoires de la Coupe du monde de la Fifa Qatar 2022.
Yako : un enfant de près de 14 ans s’est donné la mort jeudi, par pendaison au secteur n°4 de Yako (AIB).  

POLITIQUE

Le Premier ministre Christophe Joseph Marie Dabiré a appelé aujourd’hui 23 août 2019, les éléments de l’armée Burkinabé au calme et la retenue. Un appel qui intervient suite aux tirs d’armes entendus au sein du Camp Guillaume Ouédraogo de Ouagadougou. Ces tirs seraient liés la mort de certains éléments des forces de défense et de sécurité dans l’attaque survenue à Koutougou dans la région du Sahel. 24 soldats y avaient perdu la vie et d’autres blessés.

« Je comprends toute l’émotion suscitée par la disparition tragique de nos vaillants soldats suite à l’attaque terroriste de Koutougou et qui justifie la réaction de leurs frères d’armes. Cependant j’appelle tous les éléments au calme et à la sérénité » a écrit le Premier ministre sur sa page Facebook. Le Chef du gouvernement a pris la pleine mesure de la situation et travaille à y apporter des solutions. « Le gouvernement est conscient de la situation et travaille avec abnégation pour apporter des réponses appropriées aux différents points de préoccupations », rassure le Premier ministre. Du reste dans un communiqué, le gouvernement indique que la hiérarchie qui est allée à la rencontre des éléments au camp, a pu obtenir le retour au calme, avant d’inviter les populations à vaquer à leurs occupations et à collaborer avec les forces de défense et de sécurité dans cette lutte. 

En cette douloureuse circonstance de deuil national décrété par le Président du Faso, nous devons tous honorer la mémoire de ces braves soldats, dans la prière et le recueillement, pour qu'ils reposent en paix, a dit Christophe Joseph Marie Dabiré.

DCI/PM