Aujourd'hui,
URGENT
Covid-19: la vaccination des Burkinabè débutera dans la première semaine de juin 2021.
Santé : un premier lot de 115.000 doses de vaccins contre la Covid-19 est arrivé au Burkina Faso. 
Oudalan: les populations de Tin Akof se réfugient près du camp militaire après une attaque terroriste. 
Santé: l'OMS valide le vaccin chinois Sinopharm pour usage d'urgence contre la Covid-19. 
Sécurité alimentaire: le CILSS prévoit une saison pluvieuse humide pour la campagne agricole 2021-2022. 
Coopération: le président Xi Jinping réaffirme l’engagement de la Chine en faveur de la solidarité et de la coopération avec l’Afrique.
Politique: Alassane Bala Sakandé rejette un appel de jeunes pour sa candidature à la présidentielle 2025. 
Somalie: l’Union africaine a nommé l’ancien président du Ghana, John Mahama, au poste de Haut représentant. 
Football: la CAF décide du report des éliminatoires de la Coupe du monde de la Fifa Qatar 2022.
Yako : un enfant de près de 14 ans s’est donné la mort jeudi, par pendaison au secteur n°4 de Yako (AIB).  

©Dr

POLITIQUE

L’épouse du général Gilbert Diendéré, Fatoumata Diendéré née Diallo, a été condamnée ce mardi 3 septembre 2019 par contumace à 30 ans de prison ferme pour son implication dans le coup d’Etat manqué de septembre 2015.

En fuite depuis les lendemains du coup d’Etat manqué, l’ancienne députée du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP) a été condamnée par la chambre de première instance du tribunal militaire de Ouagadougou pour complicité d’attentat à la sûreté de l’Etat, meurtres, coups et blessures volontaires. 

Les sept autres fugitifs ont également été condamnés à leur absence. Abdoul Karim André Traoré dit “Perfectum”,  l’homme politique René Emile Kaboré, Zakaria Songotoua, le Colonel Mahamadi Déka, Kagoné Alima Bougouma ont tous été condamnés à 30 ans de prison ferme comme l’épouse du général Diendéré.

Marguerite Kagambèga aussi en fuite écope d’une peine d’emprisonnement ferme de 20 ans et Issoufou Zougnooma s’en tire avec une peine de 10 de prison ferme.

En principe,  un mandat d'arrêt devrait être délivré contre les condamnés. Par contre, si ces derniers venaient à être arrêtés ou s'ils se présentaient avant l'expiration du délai de prescription de la peine, un nouvel examen de l'affaire a lieu dans le cadre de la procédure normale.

La veille, le tribunal avait condamné le général Gilbert Diendéré à 20 ans de prise ferme et le général Djibril Bassolé à 10 ans de prison ferme, l’un pour attentat à la sureté de l’Etat, meurtres et l’autre pour trahison.

L’audience a été suspendue ce mardi 3 septembre 2019 pour reprendre le 22 octobre prochain avec la phase des demandes de réparations des parties civiles. 

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir