Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: le tribunal militaire a condamné lundi 13 janvier 2020 les accusés à payer 947 279 507 FCFA aux victimes du putsch manqué de 2015.
Burkina: les autorités coutumières et religieuses «lancent un appel à l’union et à la cohésion nationale»
Burkina: le gouvernement crée la Brigade centrale de lutte contre la cybercriminalité pour lutter contre les infractions liées aux TIC
Brexit: les députés britanniques valident l'accord négocié par Boris Johnson
Burkina: 8 143 pèlerins burkinabè ont effectué le hadj 2019 au cours duquel six décès ont été constatés
Burkina: 233 heures de coupures d’électricité en 2018 contre 155h en 2017 (AIB)
Pétrole: la Chine ouvre son secteur pétrolier aux entreprises étrangères (RFI)
Angola: 41 morts dans des pluies torrentielles en moins de 24 heures (Africanews)
Togo: le président Faure Gnassingbé investi candidat par son parti pour la présidentielle du 22 février 2020
Irak: «Plus d'une douzaine de missiles» ont été tirés par l'Iran contre deux bases utilisées par l'armée américaine (Pentagone)

Dénis Nikièma, 1er Vice-président de l'UPC

POLITIQUE

Ceci est le message de l’Union pour le progrès et le changement (UPC) à l’occasion de la célébration du 59e anniversaire de l’Indépendance du Burkina Faso ce 11 décembre à Tenkodogo (région du Centre-est).

Chers compatriotes, 

Ce mercredi 11 décembre 2019, notre cher pays commémore le 59ème  anniversaire de son Indépendance. Cette année, l’Indépendance est célébrée en même temps que les cent ans de la création du territoire de la Haute-Volta,  à Tenkodogo sous le thème : « Cent ans de la création du Burkina Faso : devoir de mémoire et engagement patriotique en vue de la consolidation de l’Etat-nation ».

L’Union pour le Progrès et le Changement (UPC) vous souhaite, à toutes et à tous, une joyeuse Fête nationale. 

Concitoyennes et concitoyens, 

Nous célébrons l’An 59 de notre Indépendance dans la sobriété et dans un esprit d’hommage à nos soldats qui se battent au front, et dans un esprit de compassion pour les familles de ceux qui ont payé de leur vie, la défense de l’intégrité territoriale et la protection des personnes et des biens. 

Peuple du Burkina Faso, 

Nous célébrons l’Indépendance de notre pays dans un contexte sécuritaire et social difficile où des ennemis tentent de briser notre unité, de nous asservir et de nous soutirer notre dignité et notre liberté. 

C’est beaucoup à la fois. Mais 59 ans après notre Indépendance, nous ne devrions plus recourir à une puissance étrangère pour assurer la sécurité de nos populations. Nous devrions plutôt nous départir de la politique de la main tendue qui nous humilie et nous indigne. 

Frères et sœurs, 

La triste réalité est que notre pays connait un profond problème de gouvernance. Ses dirigeants, plus que préoccupés à se construire qu’à bâtir le Burkina sur le long terme, ont livré ce beau pays à la rapacité de nos prédateurs. 

Si nous voulons une véritable indépendance, nous devrons compter d’abord sur nous-même, et non sur une quelconque puissance étrangère. Nous devrons retourner à nos racines, au « Burkindlim » dans lequel nos ancêtres ont érigé avec succès notre merveilleux pays. 

Une fois de plus, bonne fête de l’Indépendance ! 

Vive le Burkina Faso, libre et uni !

Ouagadougou, le 09 décembre 2019

Pour le Bureau politique national de l’UPC,

Le 1er Vice-Président 

Dénis NIKIEMA

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Sondage

Pour lutter contre le terrorisme, le maire de Ouagadougou propose à chaque Burkinabè de céder un mois de revenus à titre d’effort de guerre. Selon vous, cette proposition est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé