Aujourd'hui,
URGENT
Covid-19: la vaccination des Burkinabè débutera dans la première semaine de juin 2021.
Santé : un premier lot de 115.000 doses de vaccins contre la Covid-19 est arrivé au Burkina Faso. 
Oudalan: les populations de Tin Akof se réfugient près du camp militaire après une attaque terroriste. 
Santé: l'OMS valide le vaccin chinois Sinopharm pour usage d'urgence contre la Covid-19. 
Sécurité alimentaire: le CILSS prévoit une saison pluvieuse humide pour la campagne agricole 2021-2022. 
Coopération: le président Xi Jinping réaffirme l’engagement de la Chine en faveur de la solidarité et de la coopération avec l’Afrique.
Politique: Alassane Bala Sakandé rejette un appel de jeunes pour sa candidature à la présidentielle 2025. 
Somalie: l’Union africaine a nommé l’ancien président du Ghana, John Mahama, au poste de Haut représentant. 
Football: la CAF décide du report des éliminatoires de la Coupe du monde de la Fifa Qatar 2022.
Yako : un enfant de près de 14 ans s’est donné la mort jeudi, par pendaison au secteur n°4 de Yako (AIB).  

POLITIQUE

La Délégation de l'Union européenne publie la déclaration suivante en accord avec les Chefs de Mission de l'UE au Burkina Faso.

Le dimanche 8 mars 2020, des hommes armés non identifiés ont attaqué les villages de Dinguila Peulh, Barga Peulh et Ramdola Peuhl, dans la province de Yatenga, région du Nord, causant la mort à 43 personnes et blessant 6 autres.

La Délégation de l'Union européenne et les Chefs de Mission des Etats Membres de l'UE représentés au Burkina Faso déplorent et condamnent ces tueries inqualifiables.

Ils expriment leurs plus sincères condoléances aux familles des victimes et témoignent leur plus totale solidarité à l'ensemble de la population burkinabè.

Ils encouragent les autorités à faire la lumière sur ces attaques et à poursuivre en justice les responsables de ces actes ignobles.

L'Union européenne et ses Etats Membres restent pleinement engagés au Burkina Faso, avec la ferme volonté de contribuer à la sécurité, la stabilité, la cohésion sociale et le progrès économique et social que le peuple burkinabè mérite."

 

 

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir