Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: un citoyen américain abattu le 21 novembre 2020, devant le camp Baba Sy de Ouagadougou.      
Burkina: l’Union africaine appelle à des élections apaisées et transparentes. 
Burkina: 860 villages et secteurs ne pourront pas prendre part au scrutin couplé. Cela représente environ 370 000 Burkinabè.
Burkina: 6 490 144 électeurs appelés aux urnes ce dimanche 22 novembre 2020 pour élire le président et les 127 députés pour 5 ans. 
Justice: 4 des 7 prévenus relaxés pour faits non constitués dans le procès du recrutement frauduleux de la CNSS.     
Procès CNSS: Norbert Zèda, ex DRH, écope de 30 mois ferme et 5 ans d’interdiction d’exercer dans la fonction publique. 
Justice: Daniel Sawadogo, ex chef de personnel écope de 20 mois ferme et 5 ans d’interdiction dans la fonction publique (procès CNSS). 
Justice: Natacha Ouédraogo, épouse de l’ex DRH écope de 12 mois ferme dans le procès du recrutement frauduleux de la CNSS. 
Sahel: le Gouverneur la région interdit le transport public et mixte en provenance et à destination des pays frontaliers. 
Sahel: l'armée française annonce avoir tué Bamoussa Diarra, le chef militaire d'Al Qaïda au Mali. 

POLITIQUE

Le représentant spécial du secrétaire général des Nations-unies pour l’Afrique de l’Ouest et le Sahel, Mohamed Ibn Chambas, s’est rendu au domicile de Kadré Désiré Ouédraogo, candidat à la présidentielle de 2020, ce mercredi 14 octobre 2020 à Ouagadougou. La question sécuritaire, la situation socio-politique et les perspectives des échéances de 2020 ont été les points abordés par les différentes parties.


«Je suis venu consulter et discuter avec le candidat Kadré Désiré Ouédraogo et voir comment se déroulent les préparatifs des élections couplées du 22 novembre 2020. C’est aussi dans un contexte de plusieurs élections dans la sous-région. C’est donc important pour le système des Nations-Unies de rester en contact avec l’ensemble des acteurs politiques», a déclaré Mohamed Ibn Chambas à sa sortie d’audience. L’émissaire de l’ONU se dit satisfait du processus électoral surtout de l’audit du fichier électoral qui pour lui, augure de la bonne tenue de la présidentielle et des législatives au Faso.

Par ailleurs, M. Chambas a fait savoir que ces élections qui se déroulent dans un contexte de défi sécuritaire et sanitaire, mérite le dialogue entre les différents acteurs.  Il s’agit pour lui donc, d’avoir des échanges et voir quelles sont les préoccupations de l’opposition et de la majorité présidentielle et comment les Nations-unies peuvent rapprocher les points de vues afin de créer un consensus large autour des préparatifs des élections à venir.

Et c’est avec un «grand plaisir» que Kadré Désiré Ouédraogo dit avoir accueilli la délégation.  Cette audience a été une occasion pour le candidat du mouvement Agir Ensemble, de donner son appréciation sur le rôle «très important» que joue le Système des Nations-Unies dans son assistance au Burkina dans les différents domaines de son combat pour le développement économique et social. «Nous ferons de notre mieux pour des élections paisibles mais nous exhortons les autorités actuelles, à prendre les mesures nécessaires pour que ces élections soient inclusives, qu’elles se tiennent dans un climat de sécurité et qu’elles puissent renforcer notre processus démocratique», a laissé entendre l’ancien Premier ministre du Faso. Avent cette étape, Ibn Chambas avait rencontré la veille, le candidat de l’UPC, Zéphirin Diabré, Ablassé Ouédraogo du Faso autrement, Eddie Komboïgo du CDP, Simon Compaoré représentant le candidat du MPP.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir