Aujourd'hui,
URGENT
Covid-19: la vaccination des Burkinabè débutera dans la première semaine de juin 2021.
Santé : un premier lot de 115.000 doses de vaccins contre la Covid-19 est arrivé au Burkina Faso. 
Oudalan: les populations de Tin Akof se réfugient près du camp militaire après une attaque terroriste. 
Santé: l'OMS valide le vaccin chinois Sinopharm pour usage d'urgence contre la Covid-19. 
Sécurité alimentaire: le CILSS prévoit une saison pluvieuse humide pour la campagne agricole 2021-2022. 
Coopération: le président Xi Jinping réaffirme l’engagement de la Chine en faveur de la solidarité et de la coopération avec l’Afrique.
Politique: Alassane Bala Sakandé rejette un appel de jeunes pour sa candidature à la présidentielle 2025. 
Somalie: l’Union africaine a nommé l’ancien président du Ghana, John Mahama, au poste de Haut représentant. 
Football: la CAF décide du report des éliminatoires de la Coupe du monde de la Fifa Qatar 2022.
Yako : un enfant de près de 14 ans s’est donné la mort jeudi, par pendaison au secteur n°4 de Yako (AIB).  

POLITIQUE

Le Premier ministre, Christophe Joseph Marie Dabiré, a présidé le mardi 18 mai 2021, la cérémonie d’inauguration du Tribunal de grande instance Ouaga II, suivie de l’installation du président dudit Tribunal et du procureur Faso.

Le Tribunal de grande instance (TGI) Ouaga II a été créé par la loi N°014-2014/AN du 08 mai 2014. Son ressort territorial couvre les arrondissements 6, 7, 10, 11 et 12 de la commune urbaine de Ouagadougou et s’étend jusqu’aux communes rurales de Saaba, Koubri, Komsilga et de la province du Bazèga.

Ce joyau constitue la 26ème réalisation dans des chefs-lieux de province et le deuxième le plus  important dans la ville de Ouagadougou. Sa création vient donc renforcer l’offre en matière de justice, a affirmé la ministre de la Justice, des Droits humains et de la Promotion civique. Cette infrastructure va, non seulement, considérablement réduire les  distances  pour les justiciables, mais aussi, et surtout désengorger l’actuel TGI Ouaga I qui regroupait douze arrondissements, cinq communes rurales, la province du Bazèga et celle de Ganzourgou dit-elle.

Le TGI Ouaga II est bâti sur une superficie d'un hectare huit cents (1ha 800) et sa réalisation a coûté la somme globale de 3 080 000 000 F CFA. Il est  composé de 65 bureaux pour le personnel, de 3 salles d'audience, d’une salle de réunion, d’une salle d'archives, d’une salle de scellés, d’une salle d'État civil, de 2 salles d'attente, de 3 salles serveurs et de 4 magasins.

Selon le Président du Conseil supérieur de la magistrature (CSM), Jean Mazobé Condé, « une justice de qualité est une justice accessible ». La construction du Tribunal de grande instance (TGI) Ouaga II s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre de la politique sectorielle « Justice-Droits humains » et cette politique vise à rendre la justice burkinabè plus performante, plus accessible et plus protectrice des droits et des libertés des populations.

Le Pole spécialisé de lutte contre le terrorisme est logé dans ce tribunal, ce qui donne un aperçu de l’importance d’une telle juridiction dans notre système judiciaire. La ministre en charge de la justice, Victoria Kibora, a salué le soutien et l’accompagnement du gouvernement et des partenaires techniques et financiers, dont bénéficie son département dans la création des nouvelles juridictions. Elle a exhorté ses collaborateurs affectés dans ce nouveau tribunal à l’entretenir et à en prendre grandement soin et dire le droit sans complaisance.

Le dernier acte de cette cérémonie a été l’audience solennelle consacrée exclusivement à l’installation du président du Tribunal de grande instance Ouaga II,  Sébastien Rapademnaba et le Procureur du Faso près le TGI, Emile Zerbo. Le Bâtonnier de l’Ordre des avocats du Burkina Faso, Maitre Paulin Salambéré  leur  a souhaité, au nom de ces pairs, un bon vent dans leurs nouvelles fonctions et a réitéré la disponibilité du Barreau à les accompagner dans l’exercice de leur travail.

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir