Aujourd'hui,
URGENT
Covid-19: la vaccination des Burkinabè débutera dans la première semaine de juin 2021.
Santé : un premier lot de 115.000 doses de vaccins contre la Covid-19 est arrivé au Burkina Faso. 
Oudalan: les populations de Tin Akof se réfugient près du camp militaire après une attaque terroriste. 
Santé: l'OMS valide le vaccin chinois Sinopharm pour usage d'urgence contre la Covid-19. 
Sécurité alimentaire: le CILSS prévoit une saison pluvieuse humide pour la campagne agricole 2021-2022. 
Coopération: le président Xi Jinping réaffirme l’engagement de la Chine en faveur de la solidarité et de la coopération avec l’Afrique.
Politique: Alassane Bala Sakandé rejette un appel de jeunes pour sa candidature à la présidentielle 2025. 
Somalie: l’Union africaine a nommé l’ancien président du Ghana, John Mahama, au poste de Haut représentant. 
Football: la CAF décide du report des éliminatoires de la Coupe du monde de la Fifa Qatar 2022.
Yako : un enfant de près de 14 ans s’est donné la mort jeudi, par pendaison au secteur n°4 de Yako (AIB).  

POLITIQUE

Le 12e sommet des chefs d’Etat et de gouvernement de l’Autorité du bassin du Niger (ABN) a clos cet après-midi ses travaux, qui se sont déroulés par visioconférence.

« A la fin des travaux, les chefs d’Etat ont à l’unanimité décidé de porter le président du Faso, son Excellence Roch Marc Christian Kaboré, à la tête de l’Autorité du bassin du Niger pour un mandat de 3 ans », a annoncé le ministre de l’Eau et de l’Assainissement, Ousmane Nacro, qui a animé un point de presse à la fin du sommet.

Selon le ministre en charge de l'eau, cette rencontre s’est aussi penchée sur l’examen et l’adoption du rapport du conseil des ministres, tenu à Abuja le 27 mai dernier, et la question du secrétariat exécutif.

Le ministre Ousmane Nacro a indiqué qu’après un examen minutieux du rapport du conseil des ministres, les chefs d’Etat l’ont adopté à l’unanimité.

Ce rapport, selon lui, a proposé cinq résolutions portant sur la construction du siège de l’ABN au Niger, l’adoption de la feuille de route et du règlement intérieur ainsi que la mise en route d’autres projets qui n’avaient pas encore vu le jour.

Cependant, la question du secrétariat exécutif n’a pas pu trouver de solution, selon le ministre. Il revient au Burkina Faso de programmer le prochain sommet et de « dire dans quelles conditions le secrétariat exécutif pourra être pourvu d’un nouveau leader ».

En attendant, le secrétaire exécutif actuel continuera d’assurer cette tâche jusqu’à la nomination du nouveau secrétaire exécutif, a ajouté le ministre de l’Eau et de l’Assainissement, Ousmane Nacro.

Direction de la communication de la présidence du Faso

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir