Aujourd'hui,
URGENT
Covid-19: la vaccination des Burkinabè débutera dans la première semaine de juin 2021.
Santé : un premier lot de 115.000 doses de vaccins contre la Covid-19 est arrivé au Burkina Faso. 
Oudalan: les populations de Tin Akof se réfugient près du camp militaire après une attaque terroriste. 
Santé: l'OMS valide le vaccin chinois Sinopharm pour usage d'urgence contre la Covid-19. 
Sécurité alimentaire: le CILSS prévoit une saison pluvieuse humide pour la campagne agricole 2021-2022. 
Coopération: le président Xi Jinping réaffirme l’engagement de la Chine en faveur de la solidarité et de la coopération avec l’Afrique.
Politique: Alassane Bala Sakandé rejette un appel de jeunes pour sa candidature à la présidentielle 2025. 
Somalie: l’Union africaine a nommé l’ancien président du Ghana, John Mahama, au poste de Haut représentant. 
Football: la CAF décide du report des éliminatoires de la Coupe du monde de la Fifa Qatar 2022.
Yako : un enfant de près de 14 ans s’est donné la mort jeudi, par pendaison au secteur n°4 de Yako (AIB).  

POLITIQUE

Le Burkina Faso a connu vendredi un second coup d'Etat en huit mois. Le lieutenant-colonel Paul-Henri Sandaogo Damiba, arrivé au pouvoir par un putsch le 24 janvier 2022, a été à son tour renversé par des militaires se réclamant du Mouvement patriotique pour la sauvegarde et la restauration (MPSR). 

«Le lieutenant-colonel Damiba est démis de ses fonctions de président du Mouvement patriotique pour la sauvegarde et la restauration», le MPSR, l'organe dirigeant de la junte, ont-ils annoncé.

Ils ont également dit que c’est le capitaine Ibrahim Traoré qui est désigné président du MPSR.

Agé de 34 ans, il était jusqu'à présent le chef de l'unité d'artillerie des forces spéciales anti-djihadistes "Cobra" à Kaya, région du Centre-nord.

Les nouveaux maîtres du pays ont aussitôt pris une série de mesures au nombre desquelles la suspension de la Constitution, la suspension de la charte de la Transition, la dissolution du gouvernement et de l'Assemblée législative de la transition.

Les frontières ont été fermées «jusqu’à nouvel ordre» et un couvre-feu instauré de 21h à 5h du matin.

Les activités politiques et celles des organisations de la société civile sont suspendues. 

Les forces vives de la nation seront bientôt convoquées pour désigner un président civil ou militaire, promettent-ils.