Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: la suspension d’importation de certains produits a apporté 8 milliards de FCFA aux industries locales (AIB)
Mali: le gouvernement fixe les législatives à mars et avril 2020
Sahel: la France va envoyer des renforts supplémentaires au Sahel, en sus du renfort des 220 soldats annoncé à Pau
Burkina: la loi portant institution de Volontaires pour la défense de la Patrie (VDP) adoptée par l'Assemblée nationale
Burkina: le document de Politique de Sécurité nationale remis au président du Faso
Afrique: 45 millions de personnes menacées par la famine en Afrique Australe
Médias: le Synatic annonce un sit-in (22 et 23 janvier) et une grève générale de 48 heures (du 29 au 30 janvier 2020)
Burkina: le tribunal militaire a condamné lundi 13 janvier 2020 les accusés à payer 947 279 507 FCFA aux victimes du putsch manqué de 2015.
Burkina: les autorités coutumières et religieuses «lancent un appel à l’union et à la cohésion nationale»
Burkina: le gouvernement crée la Brigade centrale de lutte contre la cybercriminalité pour lutter contre les infractions liées aux TIC

SOCIETE

La Fédération des églises et missions évangéliques (FEME) organise ses premières journées nationales. En attendant l’apothéose qui aura lieu à Ouagadougou le 10 juin prochain, à Bobo Dioulasso, le clou des activités a consisté en une marche pour la paix, dans la matinée du samedi 3 juin 2017.


Outre les prières dans les différentes églises (prières pour la paix), la FEME ouest a également organisé une conférence publique à la maison de la culture Mgr Anselme Titiaman Sanon, le 28 mai. Celle-ci avait pour thème, « Soyez enracinés en  Christ pour le salut, la paix et la sécurité du Burkina».

Mais, c’est la marche du samedi dernier qui a été l’activité phare de ces premières journées de la FEME, en ce qui concerne la section de l’ouest. Une marche qui est partie du théâtre de l’amitié à la place Tiéfo Amoro. Et à laquelle plusieurs centaines de fidèles chrétiens ont prix part.

Entre prières et adorations, les participants ont également été gratifiés d’une animation d’une fanfare venue de Ouagadougou.

Sondage

Pour lutter contre le terrorisme, le maire de Ouagadougou propose à chaque Burkinabè de céder un mois de revenus à titre d’effort de guerre. Selon vous, cette proposition est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé