Aujourd'hui,
URGENT
Algérie: Abdelmadjid Tebboune élu président avec 58,15%
Etats-Unis: la commission judiciaire valide l'acte d'accusation de destitution de Donald Trump
Justice: 99 dossiers enrôlés pour les sessions des pôles criminels de Ouagadougou et de Ouahigouya
Justice: les acteurs demandent à la France de clarifier sa position sur l'extradition de François Compaoré dans l'affaire Norbert Zongo
Burkina: au moins 15 terroristes neutralisés, une base démantelée, et de l’armement saisi à Kompienga dans la Région de l'Est
Gaoua: une tonne de denrées périmées saisie par la police
Roch Kaboré: "Je voudrais rassurer tous les déplacés internes de notre engagement à créer les conditions de leur retour dans leurs localités"
Climat: les glaciers du Groenland fondent sept fois plus vite qu’en 1990
11-décembre: "Pour bâtir ensemble un Burkina Faso prospère, nous devons nous départir de nos intérêts égoïstes" (Roch Kaboré) 
11-décembre: "J’ai décidé de commettre un groupe de travail pour l’écriture de l’histoire générale de la Haute-Volta au Burkina" (Roch Kaboré)

SOCIETE

Trois militaires burkinabè sont décédés et deux autres ont été blessés ce jeudi 17 août 2017 quand leur véhicule a été touché par un engin explosif improvisé, selon un communiqué de l’Etat-major général des armées.

Le drame s’est produit à Touronata (Tongomayel), localité située à près de 70 km de Djibo (Nord). «Le jeudi 17 août 2017, dans le cadre de leurs actions quotidiennes de sécurisation dans la zone nord du pays, un véhicule de patrouille du convoi militaire du détachement de Djibo a été victime d’un engin explosif improvisé», informe le communiqué. Le document poursuit: «Cette explosion a causé la mort de trois soldats et blessé deux gravement».

Les blessés ont été évacués par hélicoptère sur Ouagadougou pour une meilleure prise en charge, selon l’Etat-major général des armées. Auparavant, en fin de journée, un journaliste de l'Agence d’information du Burkina assurait avoir vu l’arrivée de deux blessés -l’un à l’épaule et l’autre à la hanche- au Centre médical de Djibo.

Depuis quelques temps, le nord du Burkina Faso est endeuillé par des attaques de terroristes. Il y a quatre jours, un attentat terroriste a causé la mort de 18 personnes -dont 9 étrangers- dans un café Ouagadougou. L'attaque n'a pour l'instant pas été revendiquée.

 

Sondage

Pour lutter contre le terrorisme, le maire de Ouagadougou propose à chaque Burkinabè de céder un mois de revenus à titre d’effort de guerre. Selon vous, cette proposition est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé