Aujourd'hui,
URGENT
Covid-19: la vaccination des Burkinabè débutera dans la première semaine de juin 2021.
Santé : un premier lot de 115.000 doses de vaccins contre la Covid-19 est arrivé au Burkina Faso. 
Oudalan: les populations de Tin Akof se réfugient près du camp militaire après une attaque terroriste. 
Santé: l'OMS valide le vaccin chinois Sinopharm pour usage d'urgence contre la Covid-19. 
Sécurité alimentaire: le CILSS prévoit une saison pluvieuse humide pour la campagne agricole 2021-2022. 
Coopération: le président Xi Jinping réaffirme l’engagement de la Chine en faveur de la solidarité et de la coopération avec l’Afrique.
Politique: Alassane Bala Sakandé rejette un appel de jeunes pour sa candidature à la présidentielle 2025. 
Somalie: l’Union africaine a nommé l’ancien président du Ghana, John Mahama, au poste de Haut représentant. 
Football: la CAF décide du report des éliminatoires de la Coupe du monde de la Fifa Qatar 2022.
Yako : un enfant de près de 14 ans s’est donné la mort jeudi, par pendaison au secteur n°4 de Yako (AIB).  

SOCIETE

Après plusieurs jours de tractation à propos de ce que la Coordination des comités CGT-B de la Caisse nationale de sécurité sociale (CNSS) qualifie de «recrutement frauduleux» à la CNSS, le Directeur des ressources humaines, Norbert Zeda a finalement été débarqué de ses fonctions le vendredi 13 juillet dernier.


On se rappelle que le 4 juillet dernier, le comité CGT-B/CNSS dénonçait le manque de volonté de la direction générale de clarifier les choses par une enquête sur le processus tant décrié. Le comité CGT-B/CNSS a même entrepris plusieurs actions. Notamment la saisine du secrétariat exécutif du Réseau national de lutte anti-corruption ; du président du Conseil d’administration de la CNSS et le Contrôleur général d’Etat.

Joint au téléphone dans la soirée du dimanche 15 juillet 2018, Justin Kienou, secrétaire général adjoint du comité CGT-B/CNSS a indiqué que la direction n’a pas indiqué les motifs de sa décision de débarquer le DRH de ses fonctions. Toutefois, M. Kiénou indique que la lutte va se poursuivre. «Ce n’est pas le fait de décharger le DRH de ses fonctions qui nous préoccupe. Nous réclamons l’annulation pure et simple du test», martèle Justin Kiénou. Il ajoute d’ailleurs que le syndicat continuera la lutte jusqu’à obtenir satisfaction.