Aujourd'hui,
URGENT
Covid-19: la vaccination des Burkinabè débutera dans la première semaine de juin 2021.
Santé : un premier lot de 115.000 doses de vaccins contre la Covid-19 est arrivé au Burkina Faso. 
Oudalan: les populations de Tin Akof se réfugient près du camp militaire après une attaque terroriste. 
Santé: l'OMS valide le vaccin chinois Sinopharm pour usage d'urgence contre la Covid-19. 
Sécurité alimentaire: le CILSS prévoit une saison pluvieuse humide pour la campagne agricole 2021-2022. 
Coopération: le président Xi Jinping réaffirme l’engagement de la Chine en faveur de la solidarité et de la coopération avec l’Afrique.
Politique: Alassane Bala Sakandé rejette un appel de jeunes pour sa candidature à la présidentielle 2025. 
Somalie: l’Union africaine a nommé l’ancien président du Ghana, John Mahama, au poste de Haut représentant. 
Football: la CAF décide du report des éliminatoires de la Coupe du monde de la Fifa Qatar 2022.
Yako : un enfant de près de 14 ans s’est donné la mort jeudi, par pendaison au secteur n°4 de Yako (AIB).  

SOCIETE

Archevêque métropolitain de Ouagadougou, le cardinal  Philippe Ouédraogo a présenté ses vœux de Noël et de nouvel an au peuple Burkinabè le jeudi 20 décembre 2018 à l’archevêché de Ouagadougou. Compte tenu du contexte difficile que connait le Burkina Faso, il a invité les différents acteurs à un sursaut patriotique désintéressé. 

Cette présentation de vœux est devenue depuis quelques années une tradition. Le cardinal Philippe Ouédraogo a donc au cours d’une déclaration adressée ses meilleurs et bons vœux à l’occasion de la fête de Noël 2018 et du nouvel An 2019 « aux adeptes  de la religion traditionnelle, musulmane, protestante et catholique ».

Faisant référence au message de Noël et du nouvel an du Pape  François où il affirme : « la promotion du bien commun appartient à chaque citoyen et en particulier à ceux qui ont reçu le mandat de protéger et de gouverner », le cardinal a, au regard du contexte d’insécurité et de la conjoncture socio-économique de notre pays, invité tous les Burkinabè « à un sursaut patriotique, courageux et désintéressé  pour sauvegarder la cohésion et l’unité nationale afin de promouvoir une gouvernance vertueuse ».

« Puisse chacun de nous apporter sa contribution effective pour l’édification d’un Burkina Faso plus solidaire et fraternel dans la justice véritable et une paix durable » a conclu l’archevêque de Ouagadougou.