Aujourd'hui,
URGENT
Kossovo: le Premier ministre, accusé de crimes de guerre, démissionne de nouveau
CAN 2019: l’Algérie championne d’Afrique pour la 2e fois après 1990 en battant le Sénégal 1  but à 0
Erythrée: l’ancien patriarche de l’Eglise orthodoxe excommunié
Burkina: «Plus de 105 000 ha de forêts perdues annuellement» selon le ministère de l'environnement
Santé: l'OMS déclare Ebola une «urgence» sanitaire mondiale
CAN 2019: le Nigéria bat la Tunisie (1-0) et s’adjuge le bronze
Cédéao: décès de Marcel Alain de Souza, ancien président de la Commission (8 avril 2016 au 28 février 2018)  à Paris en France
Europe: Ursula von der Leyen élue de peu à la tête de la Commission européenne (RFI)
Musique: décès de Johnny Clegg, le "Zoulou Blanc" à l'âge de 66 ans
Burkina: 2136  policiers pour servir « patriotiquement » la Nation

SOCIETE

 Le chef d'Etat-major général des armées (CMGA), le général Moïse Miningou était face à la presse ce vendredi 12 avril 2019 pour faire le point de l'opération Otapuanu qui a débuté le 7 mars 2019 dans la Région de l'Est et du Centre-Est à la demande du Chef suprême des armées.

L'objectif de cette opération militaire qui est de restaurer l'autorité de l'Etat dans les zones concernées par des attaques terroristes connait trois phases à savoir:

✓ La reconnaissance de l'offensive,

✓La stabilisation de la zone,

✓La consolidation

Dans les déclarations du CEMGA, l'opération Otapuanu dans la région de l'Est est à la troisième phase qui est celle de la consolidation. Elle est un vrai succès car l'objectif est atteint. Beaucoup d'écoles ont rouvert leurs portes, les services administratifs fonctionnent, l'espoir retrouvé auprès de la population.

Malheureusement, malgré les efforts et stratégies déployés sur le terrain, 7 soldats ont perdu leur vie sur le champ de bataille et 9 autres blessés sont en soin. Une centaine d'individus ont été interpellés.

Le CEMGA déclare qu'il n'y a pas eu d'exécution sommaire.

En cette occasion, le CEMGA encourage une fois de plus tous les acteurs de l'opération Otapuanu et particulièrement ceux qui sont sur le front. Il remercie par ailleurs la population pour leur franche collaboration et les autorités administratives, coutumières et religieuses pour le soutien indéfectible.

Source: Service communication et des relations publiques de la Mairie de Fada N’Gourma

 

Sondage

Le maire de Ouagadougou a signé un arrêté réglementant la circulation et le stationnement des véhicules poids lourds. La circulation de ces véhicules n’est désormais autorisée qu’entre 22 heures et 5 heures du matin sur un certain nombre d’axes routiers.

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé