Aujourd'hui,
URGENT
France: explosion dans une rue piétonne à Lyon, six blessés, la piste du colis piégé privilégiée (parquet)
Chine-Burkina: «L’exportation des produits burkinabè vers  le marché chinois a augmenté de 300%» 
Royaume-Uni: la Première ministre Theresa May a annoncé ce vendredi 24 mai qu'elle quitterait ses fonctions le 7 juin prochain
Burkina: la société civile demande aux communes minières de suspendre toute collaboration avec les sociétés minières
Burkina: une performance globale de 63,3% enregistrée par les structures du Premier ministère en 2018
RCA: 34 personnes tuées dans des attaques du groupe armé 3R
Education: les syndicats de l’éducation lèvent leur mot d’ordre de boycott 
Justice: les greffiers burkinabè suspendent leur «mouvement d’humeur» enclenché depuis près d'un mois
RDC: Sylvestre Ilunga Ilunkamba nommé nouveau Premier ministre
Burkina: le barreau plaide pour une reprise des activités judiciaires

SOCIETE

Un prêtre et cinq fidèles qui assistaient à la messe  ont été tués ce dimanche 12 mai 2019, à Dablo dans la province du Sanmentenga, rapporte l’Agence d’informations du Burkina (AIB). Les assaillants ont aussi incendié l’édifice religieux et des débits de boisson.

La quarataine d’assaillants, qui sont arrivés à bord de motos, ont pris d’assaut dimanche matin en pleine messe, l’église catholique de Dablo, à 45km de Barsalgho, dans la province du Sanmentenga, région du Centre-nord, relate l’AIB.

Ils ont ordonné aux femmes et aux enfants de vider les lieux avant d’exécuter six hommes dont le prêtre, Siméon Niampa. 

Les terroristes ont ensuite incendié l’église et des débits de boisson dans la localité.

D’autres sources ajoutent que les criminels ont aussi incendié deux véhicules avant de prendre la direction de Tongomayel. 

Le Burkina Faso est confronté depuis quatre ans à des attaques de plus en plus fréquentes et meurtrières, attribuées à des groupes terroristes.

Les Forces de défense ét de sécurité, ainsi que la population paient un lourd triubu.

Il en de même pour les responsables religieux chrétiens et musulmans ont déjà été visés par ces attaques. 

 

Sondage

Le maire de Ouagadougou a signé un arrêté réglementant la circulation et le stationnement des véhicules poids lourds. La circulation de ces véhicules n’est désormais autorisée qu’entre 22 heures et 5 heures du matin sur un certain nombre d’axes routiers.

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé