Aujourd'hui,
URGENT
Maouloud 2020: la journée du jeudi 29 octobre 2020 déclarée chômée et payée sau Burkina Faso.  
Justice: Jean Claude Bouda recouvre la liberté 5 mois après sa détention à la Maco. 
Burkina:  18 Burkinabè meurent dans un accident à l'entrée de Bouaké en Côte d'Ivoire (conseil des ministres).       
Mali: plus de 100 djihadistes libérés en vue d’un échange pour obtenir la libération de Soumaïla Cissé et Sophie Pétronin (AFP).
Togo: la BOAD injecte 20 milliards FCFA dans le projet cimentier du magnat Burkinabè Inoussa Kanazoé.
Présidentielle/2020: la jeunesse de l’Union pour le progrès et le changement collecte 26 millions de FCFA pour la caution de Zéphirin Diabré.
Sécurité: le Soudan détruit 300.000 armes à feu illégales dans le cadre du projet national de collecte d'armes
Santé: le Bénin lance la construction d'un Centre hospitalier et universitaire de référence dans la sous-région ouest-africaine.  
Présidentielle/2020 : le dossier du candidat Roch Marc Christian Kaboré déposé par Simon Compaoré, président du MPP, parti au pouvoir. 
Burkina: Mahamadi Kouanda démissionne du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP, ex parti au pouvoir).

©Radio Oméga

SOCIETE

Selon cette dépeche de l'Agence d'Information du Burkina (AIB), un prêtre d’origine espagnol a été mortellement poignardé ce vendredi 17 mai 2019 et un autre blessé, par leur ancien cuisinier qui avait été remercié, il y a deux mois.

Un ancien cuisinier du centre Don Bosco de Bobo-Dioulasso (Ouest-365km), s’est présenté le vendredi 17 mai 2019 au moment du déjeuner dans ledit centre. Il a poignardé mortellement le prêtre économe d’origine espagnol et blessé un autre. A l’hôpital, un agent de santé a confié à l’AIB que le blessé a reçu six coups de couteaux et que sa vie est maintenant hors de danger. L’agresseur a été remercié il y a deux mois, a échappé à la vindicte populaire grâce à la police qui a réussi à l’exfiltrer.

Ce drame intervient au moment où les communautés religieuses sont maintenant prises à partie par des terroristes, notamment dans le Nord et le Centre nord du pays. Des terroristes ont assassiné un iman et son fils, le 14 mai 2019 à Dori (Nord). Le lundi 13 mai 2019 dans le Bam (Centre-nord), quatre fidèles ont été exécutés par des terroristes, pendant une procession avec une statue de la Vierge Marie. La veille, six chrétiens dont un prêtre ont été tués à Dablo (Centre-nord) pendant la messe. Le 5 mai 2019, un pasteur et cinq fidèles ont été tués par des terroristes, à la fin de leur culte religieux dans le Soum (Nord). Le 15 février 2019, un prêtre espagnol (Don Bosco) en service au Togo et qui s’apprêtait à s’installer définitivement au Burkina Faso, a été tué à la frontière entre les deux pays, lors d’une attaque terroriste qui a aussi coûté la vie à quatre douaniers burkinabè.

Agence d’information du Burkina