Aujourd'hui,
URGENT
Covid-19: la vaccination des Burkinabè débutera dans la première semaine de juin 2021.
Santé : un premier lot de 115.000 doses de vaccins contre la Covid-19 est arrivé au Burkina Faso. 
Oudalan: les populations de Tin Akof se réfugient près du camp militaire après une attaque terroriste. 
Santé: l'OMS valide le vaccin chinois Sinopharm pour usage d'urgence contre la Covid-19. 
Sécurité alimentaire: le CILSS prévoit une saison pluvieuse humide pour la campagne agricole 2021-2022. 
Coopération: le président Xi Jinping réaffirme l’engagement de la Chine en faveur de la solidarité et de la coopération avec l’Afrique.
Politique: Alassane Bala Sakandé rejette un appel de jeunes pour sa candidature à la présidentielle 2025. 
Somalie: l’Union africaine a nommé l’ancien président du Ghana, John Mahama, au poste de Haut représentant. 
Football: la CAF décide du report des éliminatoires de la Coupe du monde de la Fifa Qatar 2022.
Yako : un enfant de près de 14 ans s’est donné la mort jeudi, par pendaison au secteur n°4 de Yako (AIB).  

©Radio Oméga

SOCIETE

Selon cette dépeche de l'Agence d'Information du Burkina (AIB), un prêtre d’origine espagnol a été mortellement poignardé ce vendredi 17 mai 2019 et un autre blessé, par leur ancien cuisinier qui avait été remercié, il y a deux mois.

Un ancien cuisinier du centre Don Bosco de Bobo-Dioulasso (Ouest-365km), s’est présenté le vendredi 17 mai 2019 au moment du déjeuner dans ledit centre. Il a poignardé mortellement le prêtre économe d’origine espagnol et blessé un autre. A l’hôpital, un agent de santé a confié à l’AIB que le blessé a reçu six coups de couteaux et que sa vie est maintenant hors de danger. L’agresseur a été remercié il y a deux mois, a échappé à la vindicte populaire grâce à la police qui a réussi à l’exfiltrer.

Ce drame intervient au moment où les communautés religieuses sont maintenant prises à partie par des terroristes, notamment dans le Nord et le Centre nord du pays. Des terroristes ont assassiné un iman et son fils, le 14 mai 2019 à Dori (Nord). Le lundi 13 mai 2019 dans le Bam (Centre-nord), quatre fidèles ont été exécutés par des terroristes, pendant une procession avec une statue de la Vierge Marie. La veille, six chrétiens dont un prêtre ont été tués à Dablo (Centre-nord) pendant la messe. Le 5 mai 2019, un pasteur et cinq fidèles ont été tués par des terroristes, à la fin de leur culte religieux dans le Soum (Nord). Le 15 février 2019, un prêtre espagnol (Don Bosco) en service au Togo et qui s’apprêtait à s’installer définitivement au Burkina Faso, a été tué à la frontière entre les deux pays, lors d’une attaque terroriste qui a aussi coûté la vie à quatre douaniers burkinabè.

Agence d’information du Burkina