Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: Le CSC suspend l'émission "Biibémooré" de Optima FM pour 3 mois pour manquements à la loi, à l'éthique et à la déontologie. 
Côte d'Ivoire: saisie record de 200 tonnes de faux médicaments à Abidjan
Football: le Burkina Faso bat le Soudan du Sud par 2 buts à 1 au titre de la 2e journée des éliminatoires de la CAN 2021
Burkina: 32 terroristes neutralisés dans les régions du Centre-nord et du Nord
Sécurité: le Nigeria, le Bénin et le Niger lancent des patrouilles communes aux frontières
Burkina: l'opposition politique demande la levée "pure et simple" de la suspension de trois mois du FPR
5e RGPH: 5 229 contrôleurs et 20 916 agents recenseurs prêts pour l’opération de dénombrement qui débute ce 16 novembre
Niger: après trois ans d'absence, l'opposant Hama Amadou est rentré dans son pays ce jeudi 14 novembre
Burkina: le cyber-activiste Naïm Touré relâché «sans aucune charge»
Burkina: le Front patriotique pour le renouveau (FPR), parti d'opposition, du Dr Aristide Ouédraogo suspendu pour 3 mois

Images d'archives

SOCIETE

Ils sont un total de 110 508 candidats à être inscrits à la session 2019 du baccalauréat, qui doit se tenir du 21 juin au 09 juillet 2019 au Burkina Faso, selon une communication faite par le ministre de l'Enseignement supérieur de la Recherche scientifique et de l'Innovation au Conseil des ministres ce 13 juin 2019.  

«Pour cette session 110 508 candidats au total dont 40,74% de filles, sont inscrits dans 412 jurys», peut-on lire dans le compte-rendu du Conseil des ministres. 

Le lancement officiel aura lieu le 21 juin à Koudougou dans la région du Centre-Ouest. 

Le plus jeune candidat de cette session âgé de 14 ans est inscrit à Boussé dans la province du Kourwéogo. 

En 2018, le taux national de succès était de 40,93%, soit 38 178 admis sur 93 275 présents pour un total de 96 774 candidats initialement inscrits. 

Des jurys du centre de Djibo (Province du Soum) n’avaient pas pu composer compte tenu de la menace sécuritaire au nord du pays n’ont pas pu composer la session normale. 

Sondage

Pour lutter contre le terrorisme, le maire de Ouagadougou propose à chaque Burkinabè de céder un mois de revenus à titre d’effort de guerre. Selon vous, cette proposition est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé