Aujourd'hui,
URGENT
Covid-19: la vaccination des Burkinabè débutera dans la première semaine de juin 2021.
Santé : un premier lot de 115.000 doses de vaccins contre la Covid-19 est arrivé au Burkina Faso. 
Oudalan: les populations de Tin Akof se réfugient près du camp militaire après une attaque terroriste. 
Santé: l'OMS valide le vaccin chinois Sinopharm pour usage d'urgence contre la Covid-19. 
Sécurité alimentaire: le CILSS prévoit une saison pluvieuse humide pour la campagne agricole 2021-2022. 
Coopération: le président Xi Jinping réaffirme l’engagement de la Chine en faveur de la solidarité et de la coopération avec l’Afrique.
Politique: Alassane Bala Sakandé rejette un appel de jeunes pour sa candidature à la présidentielle 2025. 
Somalie: l’Union africaine a nommé l’ancien président du Ghana, John Mahama, au poste de Haut représentant. 
Football: la CAF décide du report des éliminatoires de la Coupe du monde de la Fifa Qatar 2022.
Yako : un enfant de près de 14 ans s’est donné la mort jeudi, par pendaison au secteur n°4 de Yako (AIB).  

Image d'illustration

SOCIETE

Du 29 juillet au 4 août prochain se tient dans la capitale burkinabè, la 3e édition du camp vacance santé au profit des élèves des classes de 6e à la terminale. La cérémonie d'ouverture est intervenue ce lundi 29 juillet à Ouagadougou sous le thème : « jeunes du Burkina Faso, cultivons la santé pour construire l'avenir ». 

Dans la perspective d'aider les élèves à bien profiter de leurs vacances, des étudiants en médecine de l'Université Saint Thomas d'Aquin (USTA) de la commune de Saaba avec l'accompagnement des religieux camilliens ont initié ce camp vacances santé qui se veut être une tribune de réflexion et d'éducation sur la promotion de la santé des « futurs adultes ». 

Aux dires du coordonnateur du Camp, Père François Kientéga, il n'y a pas quatre chemins pour booster l'espérance de vie au Burkina Faso. « Nous devons nous engager résolument dans l'éducation sanitaire de nos enfants car, le corps humain a besoin d'être éduqué, soigné, protégé, managé, gouverné et réglementé. C'est ainsi que nous nous sommes engagés à fournir aux adolescents les informations nécessaires sur la santé dans l'espoir qu'ils s'en serviront pour consolider leur bien-être physique, psychique et social. Ce Camp est un cadre d'enseignement et de sensibilisation mais aussi un cadre de détente. C'est l'apprentissage dans la détente » a-t-il expliqué. 

Selon la représentante de la marraine de cette édition, Rinko Kinoshita, elle-même présidente de la présente cérémonie, les adolescents d'aujourd'hui sont confrontés aux défis multi-facettes. Et que, les problèmes d'estime de soi, les problèmes familiaux et le manque d'informations juste occasionnent très souvent des conséquences néfastes. Elle en veut pour preuve le dernier rapport en date de l'UNFPA sur l'état de population mondiale 2019. Dans ce rapport, explique la présidente de la cérémonie, malgré les évidences qui montrent que beaucoup d'adolescents célibataires sont sexuellement actifs, les normes sociales peuvent exclure ou interdire les discussions ouvertes sur la reproduction sexuelle ou la sexualité. C'est pourquoi, dira Rinko Kinoshita, ce camp vacances sera l'occasion pour les élèves participants de renforcer leurs connaissances sur diverses maladies et comment s'en préserver, de réaliser des tests de maladies contagieuses. « Vous allez également apprendre la compétence de vies courantes afin de renforcer votre capacité de faire face aux différents défis et de protéger vous-même la prévention des grossesses précoces » a-t-elle signifié aux participants. 

A travers des conférences, des panels, des mises en scène théâtrales, des prestations musicales et des slams, des carrefours d'échanges, le Camp vacances santé entend inculquer aux élèves une intelligence sanitaire qui fera d'eux des « sentinelles aguerries » pour leur propre santé.