Aujourd'hui,
URGENT
Covid-19: la vaccination des Burkinabè débutera dans la première semaine de juin 2021.
Santé : un premier lot de 115.000 doses de vaccins contre la Covid-19 est arrivé au Burkina Faso. 
Oudalan: les populations de Tin Akof se réfugient près du camp militaire après une attaque terroriste. 
Santé: l'OMS valide le vaccin chinois Sinopharm pour usage d'urgence contre la Covid-19. 
Sécurité alimentaire: le CILSS prévoit une saison pluvieuse humide pour la campagne agricole 2021-2022. 
Coopération: le président Xi Jinping réaffirme l’engagement de la Chine en faveur de la solidarité et de la coopération avec l’Afrique.
Politique: Alassane Bala Sakandé rejette un appel de jeunes pour sa candidature à la présidentielle 2025. 
Somalie: l’Union africaine a nommé l’ancien président du Ghana, John Mahama, au poste de Haut représentant. 
Football: la CAF décide du report des éliminatoires de la Coupe du monde de la Fifa Qatar 2022.
Yako : un enfant de près de 14 ans s’est donné la mort jeudi, par pendaison au secteur n°4 de Yako (AIB).  

SOCIETE

Dans le cadre des ses tournées régionales d’information et de sensibilisation sur le 5e Recensement général de la population et de l’habitation (RGPH), l’Institut national de la statistique et de la démographie (INSD) était le mercredi 16 octobre dernier à Banfora (Région des Cascades) et à Kaya (Région du Centre-Nord).

L’objectif de ces rencontres régionales était d’informer, sensibiliser et mobiliser tous les acteurs au niveau déconcentré pour la réussite de l’opération de dénombrement qui va se dérouler sur toute l’étendue du territoire national du 16 novembre au 15 décembre 2019.

Que ce soit à Banfora qu’à Kaya, les tenants et les aboutissants ont été expliqués aux différents acteurs et leur implication non négligeable a été souhaitée. A Banfora, la rencontre a été présidée par le gouverneur de la région, Joséphine Kouara Apiou/Kaboré.

« Le recensement dans notre région nous permettra d’avoir des statistiques et à nos différents services de disposer de données. (…) Je voudrai inviter tout citoyen de la région des Cascades ou vivant sur notre territoire à s’impliquer pour la réussite de cette opération. D’abord en sensibilisant son entourage, en réservant un bon accueil aux agents terrains et à fournir toutes les informations nécessaires qui leur seront demandées » a fait savoir le gouverneur de la région des Cascades pour qui sa région est déjà prête pour la phase de dénombrement.

Pour André Bakouan, responsable de la division communication et diffusion des résultats au bureau central du Recensement, ces tournées régionales sont très importantes car elles constituent une tribune « pour donner toute l’information nécessaire pour assurer une bonne connaissance des objectifs attendus de l’opération afin de permettre à tous les acteurs au niveau régional d’être des relais d’informations auprès des autres acteurs et auprès des populations sur le bien fondé de ce recensement ». 

A Kaya, l'implication des acteurs a été souhaitée

A Kaya, dans le Centre-nord, les forces vives ont été également imprégnées des enjeux du processus et de son bien fondé. Patrice Sorgho, Haut-commissaire de la province du Sanmatenga, représentant le gouverneur a assuré que les populations seront sensibilisées afin de rendre la tâche simple aux agents recenseurs qui seront déployés dans sa zone. 

La Région du Centre-nord connait depuis plusieurs mois des attaques terroristes à répétition. Sur la question, M. Sorgho rassure : « Concernant l’aspect sécuritaire, des mesures appropriées sont en train d’être prise » a-t-il laissé entendre. 

Notons que pour être compter par les agents recenseurs, il est important que chaque membre de famille présente l'une des pièces administratives que sont la carte nationale d'identité, le passeport, l'acte de naissance ou le jugement supplétif, et enfin le livret de famille.