Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: le tribunal militaire a condamné lundi 13 janvier 2020 les accusés à payer 947 279 507 FCFA aux victimes du putsch manqué de 2015.
Burkina: les autorités coutumières et religieuses «lancent un appel à l’union et à la cohésion nationale»
Burkina: le gouvernement crée la Brigade centrale de lutte contre la cybercriminalité pour lutter contre les infractions liées aux TIC
Brexit: les députés britanniques valident l'accord négocié par Boris Johnson
Burkina: 8 143 pèlerins burkinabè ont effectué le hadj 2019 au cours duquel six décès ont été constatés
Burkina: 233 heures de coupures d’électricité en 2018 contre 155h en 2017 (AIB)
Pétrole: la Chine ouvre son secteur pétrolier aux entreprises étrangères (RFI)
Angola: 41 morts dans des pluies torrentielles en moins de 24 heures (Africanews)
Togo: le président Faure Gnassingbé investi candidat par son parti pour la présidentielle du 22 février 2020
Irak: «Plus d'une douzaine de missiles» ont été tirés par l'Iran contre deux bases utilisées par l'armée américaine (Pentagone)

SOCIETE

Dans le cadre de ses tournées régionales d’information et de sensibilisation sur le 5e Recensement général de la population et de l’habitation (RGPH), l’Institut national de la Statistique et de la démographie (INSD) était à Bobo Dioulasso (Hauts-Bassins) le vendredi 18 octobre dernier. Les forces vives de la région ont pris l’engagement d’accompagner le processus pour son bon déroulement dans leur région. Ces tournées régionales ont pris fin le mardi 22 octobre avec l’étape de Ziniaré dans le Plateau-Central.

L’objectif de ces rencontres régionales était d’informer, sensibiliser et mobiliser tous les acteurs au niveau déconcentré pour la réussite de l’opération de dénombrement qui va se dérouler sur toute l’étendue du territoire national du 16 novembre au 15 décembre 2019. 

Dans la capitale économique du Burkina, les forces vives ont été imprégnées des enjeux, des tenants et des aboutissants de ce 5e RGPH. Le gouverneur de la région des Hauts-Bassins, Antoine Atiou, qui a présidé la rencontre d’échange dans la ville de Sya, a félicité les agents de l’INSD qui ont exécuté les différentes activités préliminaires nécessaires à la réalisation de la phase de dénombrement. Il a aussi assuré de sa pleine disponibilité à accompagner le déroulement du processus dans sa région.

« J’appelle les leaders communautaires, les autorités coutumières et religieuses, les autorités politiques et administratives, les associations, les organisations non gouvernementales et les partis politiques à accompagner et soutenir les actions de sensibilisations à l’endroit des populations. J’invite particulièrement tout citoyen burkinabè et toute personne résidant dans notre région à contribuer au succès de cette opération en réservant un bon accueil aux agents recenseurs, en donnant toute l’information demandée et en s’impliquant également dans la sensibilisation de son entourage » a indiqué le gouverneur de la région des Hauts-Bassins.

Ziniaré, dernière étape des tournées régionales d'information et de sensibilisation sur le 5e RGPH

Après la ville de Bobo Dioulasso, les équipes de l’INSD, après l’étape de Ouagadougou tenue le lundi 21 octobre dernier, ont bouclé leur tournée de sensibilisation à Ziniaré dans la région du Plateau-central. Là-bas également, elles ont expliqué aux acteurs de ladite région, le bien fondé de cette opération pour le Burkina Faso.

Pour le secrétaire général de la Région, Séverin Somé, représentant le gouverneur du Plateau-central, cette rencontre a permis, entre autres, à tous les acteurs régionaux, déconcentrés et décentralisés de se mettre au même niveau d’information sur ce 5e RGPH. Aussi, il a exhorté toutes les forces à s’impliquer pour que l’opération de dénombrement se déroule normalement dans tous les quatre coins de la région.

Notons que pour être compter par les agents recenseurs, il est important que chaque membre de famille présente l'une des pièces administratives que sont la carte nationale d'identité, le passeport, l'acte de naissance ou le jugement supplétif, et enfin le livret de famille. 

 

 

 

Sondage

Pour lutter contre le terrorisme, le maire de Ouagadougou propose à chaque Burkinabè de céder un mois de revenus à titre d’effort de guerre. Selon vous, cette proposition est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé