Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: le tribunal militaire a condamné lundi 13 janvier 2020 les accusés à payer 947 279 507 FCFA aux victimes du putsch manqué de 2015.
Burkina: les autorités coutumières et religieuses «lancent un appel à l’union et à la cohésion nationale»
Burkina: le gouvernement crée la Brigade centrale de lutte contre la cybercriminalité pour lutter contre les infractions liées aux TIC
Brexit: les députés britanniques valident l'accord négocié par Boris Johnson
Burkina: 8 143 pèlerins burkinabè ont effectué le hadj 2019 au cours duquel six décès ont été constatés
Burkina: 233 heures de coupures d’électricité en 2018 contre 155h en 2017 (AIB)
Pétrole: la Chine ouvre son secteur pétrolier aux entreprises étrangères (RFI)
Angola: 41 morts dans des pluies torrentielles en moins de 24 heures (Africanews)
Togo: le président Faure Gnassingbé investi candidat par son parti pour la présidentielle du 22 février 2020
Irak: «Plus d'une douzaine de missiles» ont été tirés par l'Iran contre deux bases utilisées par l'armée américaine (Pentagone)

SOCIETE

Dans le cadre de la célébration de sa décennie d'existence, le Fonds permanent pour le développement des collectivités territoriales (FPDCT) a initié une opération "1000 poches de sang". Poursuivant cette opération dont le lancement officiel a eu lieu le 19 novembre à Ouagadougou, le FPDCT dans sa quête de mobiliser 1000 poches de sang au profit du CNTS, a profité de l'occasion pour nouer un partenariat avec l'Office national d'identification (ONI) dont il a subventionné les frais d'établissement de cartes d'identité des populations et les sensibiliser à donner un peu de leur sang.



Collecter 1000 poches de sang d’ici à décembre 2019 afin de sauver des vies humaines. Tel est l’objectif du FPDCT. Sous la houlette de Bruno S. Dipama, Directeur général du FPDCT, les agents et autres visiteurs à la foire du 11 décembre 2019 ont donné un peu de leur sang pour renflouer les banques de sang du Centre national de transfusion sanguine (CNTS). Dénommée "Opération 1000 poches de sang", l'initiative vise à collecter 1000 poches de sang au bénéfice de la population.
"L'Objectif est de collecter 1000 poches de sang mais si nous arrivons à faire plus, ce serait une bonne chose pour le bonheur des populations. C'est la manifestation de la solidarité et j'invite toute la population à faire autant", a indiqué Bruno Dipama.

Pour atteindre son objectif  "1000 poches de sang », le FPDCT a décidé de subventionner la délivrance de la CNIB à raison de 1000 FCFA. "Avec la subvention du FPDCT, nous avons en tandem organisé une subvention qui permet aux festivaliers du 11 décembre qui souhaiteraient établir leur CNIB, de bénéficier d’une subvention de 1000 FCFA supportée par le FPDCT et qui permet aux citoyens à la fois de donner le sang et de bénéficier des subvention de 1000 FCFA pour établir leur pièce à 1500 FCFA au lieu de 2500f », a expliqué Aristide Béré, Directeur général de l’ONI qui a donné de son sang.

De son avis, l’acte posé est humaniste car, donner son sang permet de sauver d’autres vies.  "C’est une double motivation qui nous conduit aujourd’hui à satisfaire au devoir d’humanité mais aussi à cet impératif de franche collaboration qui existe entre les trois institutions», a-t-il affirmé.
Et la directrice générale du CNTS, Alice Koumbaré de saluer cette collaboration à sa juste valeur. Selon elle, cette collaboration tripartite permet de galvaniser tous ceux qui viennent à la foire du 11 décembre de venir non seulement donner leur sang mais aussi profiter établir leurs pièces d’identité nationales.

Sondage

Pour lutter contre le terrorisme, le maire de Ouagadougou propose à chaque Burkinabè de céder un mois de revenus à titre d’effort de guerre. Selon vous, cette proposition est:

OFFRE CANAL+

Rejoins-nous sur Facebook

ACTUELLEMENT DANS VOS KIOSQUES

NEWSLETTER

Abonnez vous à notre bulletin d'informations pour être quotidiennement informé