Aujourd'hui,
URGENT
Covid-19: la vaccination des Burkinabè débutera dans la première semaine de juin 2021.
Santé : un premier lot de 115.000 doses de vaccins contre la Covid-19 est arrivé au Burkina Faso. 
Oudalan: les populations de Tin Akof se réfugient près du camp militaire après une attaque terroriste. 
Santé: l'OMS valide le vaccin chinois Sinopharm pour usage d'urgence contre la Covid-19. 
Sécurité alimentaire: le CILSS prévoit une saison pluvieuse humide pour la campagne agricole 2021-2022. 
Coopération: le président Xi Jinping réaffirme l’engagement de la Chine en faveur de la solidarité et de la coopération avec l’Afrique.
Politique: Alassane Bala Sakandé rejette un appel de jeunes pour sa candidature à la présidentielle 2025. 
Somalie: l’Union africaine a nommé l’ancien président du Ghana, John Mahama, au poste de Haut représentant. 
Football: la CAF décide du report des éliminatoires de la Coupe du monde de la Fifa Qatar 2022.
Yako : un enfant de près de 14 ans s’est donné la mort jeudi, par pendaison au secteur n°4 de Yako (AIB).  

SOCIETE

Un sous-officier français de 28 ans de la force Barkhane est décédé au Burkina Faso, selon une annonce faite lundi 17 février 2020 dans la matinée par le ministère français des Armées dans un communiqué. Les causes de son décès ne sont pas encore connues.

Le sergent-chef Morgan Henry était membre du 54e régiment de transmissions de Haguenau depuis 2015. Dimanche 16 février 2020, il a été «découvert mort au sein de son campement», dit le communiqué, qui ne précise pas les circonstances ni les causes de son décès. 

«Une enquête de gendarmerie, menée par la prévôté, a été diligentée pour établir les circonstances de sa mort», a indiqué le ministère des Armées.

Né le 17 mars 1991, le sergent-chef Morgan Henry est entré à l’école nationale des sous-officiers d’active de Saint-Maixent en octobre 2012. Il est engagé sur court préavis dans le cadre de opération Barkhane au Mali de mai à septembre 2016. 

L’année suivante, il participe à opération Chammal en Irak où il est décoré de la médaille d’or de la défense parce qu’il se distingue par ses initiatives. Promu sergent-chef le 1er octobre 2017, il est déployé deux fois en Irak. 

C’est en novembre 2019 qu’il est engagé au Burkina Faso dans le cadre de l’opération Barkhane qui mobilise plusieurs milliers de soldats français depuis six ans dans plusieurs pays du Sahel pour combattre les différents groupes terroristes.