Aujourd'hui,
URGENT
Covid-19: la vaccination des Burkinabè débutera dans la première semaine de juin 2021.
Santé : un premier lot de 115.000 doses de vaccins contre la Covid-19 est arrivé au Burkina Faso. 
Oudalan: les populations de Tin Akof se réfugient près du camp militaire après une attaque terroriste. 
Santé: l'OMS valide le vaccin chinois Sinopharm pour usage d'urgence contre la Covid-19. 
Sécurité alimentaire: le CILSS prévoit une saison pluvieuse humide pour la campagne agricole 2021-2022. 
Coopération: le président Xi Jinping réaffirme l’engagement de la Chine en faveur de la solidarité et de la coopération avec l’Afrique.
Politique: Alassane Bala Sakandé rejette un appel de jeunes pour sa candidature à la présidentielle 2025. 
Somalie: l’Union africaine a nommé l’ancien président du Ghana, John Mahama, au poste de Haut représentant. 
Football: la CAF décide du report des éliminatoires de la Coupe du monde de la Fifa Qatar 2022.
Yako : un enfant de près de 14 ans s’est donné la mort jeudi, par pendaison au secteur n°4 de Yako (AIB).  

Photo: Mairie de Fada N'Gourma

SOCIETE

La pluie diluvienne survenue dans la nuit du 4 au 5 septembre et ayant fait plus de 155 mm d'eau tombée dans la ville de Fada ont causé des dégâts sont énormes dans la ville selon la mairie, qui annonce que 170 ménages -soit 1092 personnes- sont sinistrés.

«Pour ce faire, le Conseil provincial de secours d'urgence (Coprosur) a déployé des équipes dans les secteurs 1, 2, 3 et 11 en vue d'une évaluation rapide des ménages affectés par l'inondation», annonce la mairie de Fada N’Gourma. 

De ce recensement, il ressort 170 ménages soit 1092 personnes sinistrés, dont 69 ont été hébergés d'urgence dans les écoles.

Interrompant ses congés, le maire Yendifima Jean Claude Louari a fait le tour de la ville pour constater l’ampleur des dégâts.

«Si à Fada N'gourma, l'inondation a concerné pratiquement tous les secteurs de la ville, il faut noter que les dégâts ont été plus considérables dans les secteurs n°1, n°2, n°3 et n°11. Certains villages de la commune dont Bougui, Pokiamanga et Nagre ont également subi la furie des eaux de cette nuit», fait remarquer pour sa part le Gouvernorat de la région de l’Est, ajoutant que plusieurs habitations se sont écroulées, du bétail et du matériel emportés par les eaux.

D’après le Gouvernorat, le bilan provisoire à la date du dimanche 6 septembre 2020, fait état de 170 ménages sinistrés pour un effectif de 1 568 personnes.