Aujourd'hui,
URGENT
Burkina: un citoyen américain abattu le 21 novembre 2020, devant le camp Baba Sy de Ouagadougou.      
Burkina: l’Union africaine appelle à des élections apaisées et transparentes. 
Burkina: 860 villages et secteurs ne pourront pas prendre part au scrutin couplé. Cela représente environ 370 000 Burkinabè.
Burkina: 6 490 144 électeurs appelés aux urnes ce dimanche 22 novembre 2020 pour élire le président et les 127 députés pour 5 ans. 
Justice: 4 des 7 prévenus relaxés pour faits non constitués dans le procès du recrutement frauduleux de la CNSS.     
Procès CNSS: Norbert Zèda, ex DRH, écope de 30 mois ferme et 5 ans d’interdiction d’exercer dans la fonction publique. 
Justice: Daniel Sawadogo, ex chef de personnel écope de 20 mois ferme et 5 ans d’interdiction dans la fonction publique (procès CNSS). 
Justice: Natacha Ouédraogo, épouse de l’ex DRH écope de 12 mois ferme dans le procès du recrutement frauduleux de la CNSS. 
Sahel: le Gouverneur la région interdit le transport public et mixte en provenance et à destination des pays frontaliers. 
Sahel: l'armée française annonce avoir tué Bamoussa Diarra, le chef militaire d'Al Qaïda au Mali. 

SOCIETE

La Française Sophie Pétronin, détenue pendant quatre ans au nord du Mali par des groupes djihadistes a été libérée la semaine dernière. Rentrée en France vendredi 9 octobre, elle a donné des nouvelles d’autres otages enlevés dans la sous régions, dont Arthur Kenneth Elliot, médecin australo-burkinabè détenu depuis 1 732 jours ce lundi Voici son témoignage livré par RFI. 

"Sophie Pétronin a croisé la route de l’otage australien Arthur Kenneth Elliot. Elle a passé un peu plus de deux mois avec ce dernier, au tout début de sa captivité, «dès le lendemain de mon enlèvement», précise même l’ex-otage française. 

De ses semaines passées avec le chirurgien australien, âgé aujourd’hui de 86 ans, elle se souvient de longues balades dans le sable autour du campement. Un rituel immuable, chaque jour à 16h. Pas de garde pour les surveiller, de toute façon «on était perdus à plus de 20 de kilomètres du premier puits», raconte Sophie Pétronin. Pas question de s’échapper, ce n’était de toute façon pas du tout l’intention du docteur Elliot.

Sophie Pétronin le décrit comme serein, sain d’esprit et relativement en bonne santé malgré son âge.

A eux deux, il parle de tout et de rien, de leurs activités humanitaires. Elle, à Gao, auprès des enfants en situation de malnutrition, lui, au Burkina Faso, où il œuvrait aux côtés de son épouse dans une clinique à Djibo dans la province du Soum. Sa femme Jocelyne Elliot avait été enlevée avec lui mais libérée par ses ravisseurs un mois après.

Au moins cinq otages internationaux sont encore détenus en captivité au Sahel. Parmi eux, la Colombienne Gloria Cecilia Argoti avec qui Sophie Pétronin a passé l’essentiel de sa captivité, ou l’Australien Arthur Kenneth Elliot. Revenue en France, l’ex-otage française a pu donner des nouvelles sur la santé de certains autres otages. Elle a aussi annoncé la mort de la Suissesse Béatrice Stocky."

Source RFI