Aujourd'hui,
URGENT
Covid-19: la vaccination des Burkinabè débutera dans la première semaine de juin 2021.
Santé : un premier lot de 115.000 doses de vaccins contre la Covid-19 est arrivé au Burkina Faso. 
Oudalan: les populations de Tin Akof se réfugient près du camp militaire après une attaque terroriste. 
Santé: l'OMS valide le vaccin chinois Sinopharm pour usage d'urgence contre la Covid-19. 
Sécurité alimentaire: le CILSS prévoit une saison pluvieuse humide pour la campagne agricole 2021-2022. 
Coopération: le président Xi Jinping réaffirme l’engagement de la Chine en faveur de la solidarité et de la coopération avec l’Afrique.
Politique: Alassane Bala Sakandé rejette un appel de jeunes pour sa candidature à la présidentielle 2025. 
Somalie: l’Union africaine a nommé l’ancien président du Ghana, John Mahama, au poste de Haut représentant. 
Football: la CAF décide du report des éliminatoires de la Coupe du monde de la Fifa Qatar 2022.
Yako : un enfant de près de 14 ans s’est donné la mort jeudi, par pendaison au secteur n°4 de Yako (AIB).  

SOCIETE

Ce communiqué du gouvernement est relatif aux perturbations des cours par des élèves se déplaçant à motos dans des établissements scolaires de la ville de Ouagadougou. 

«Dans le contexte sécuritaire difficile que connait notre pays, des individus, essentiellement des jeunes portant des cagoules, se déplacent à motos dans  des établissements scolaires de la ville de Ouagadougou pour poser des actes de vandalisme et y semer le désordre par des jets de pierre, des perturbations de cours et des scènes d'intimidation diverses.

Ces actes qui constituent des troubles à l'ordre public, compromettent le bon  déroulement des enseignements/apprentissages dans les  établissements publics et privés touchés et mettent en danger l'intégrité physique des élèves et des acteurs du monde éducatif.

Le Gouvernement condamne avec fermeté ces comportements attentatoires aux principes et règles qui régissent les libertés publiques. 

Il rassure la communauté éducative que toutes les dispositions sont prises pour assurer la sécurité et la quiétude dans tous les établissements scolaires pour un bon déroulement des activités pédagogiques.

Le gouvernement met en garde les auteurs desdits actes et fera tout pour qu'ils en répondent devant la justice.

Le Gouvernement invite les parents d'élèves, les élèves, les personnels de l'éducation à œuvrer ensemble pour éradiquer les actes de vandalisme et  d'incivisme dans nos établissements.»