Aujourd'hui,
URGENT
Covid-19: la vaccination des Burkinabè débutera dans la première semaine de juin 2021.
Santé : un premier lot de 115.000 doses de vaccins contre la Covid-19 est arrivé au Burkina Faso. 
Oudalan: les populations de Tin Akof se réfugient près du camp militaire après une attaque terroriste. 
Santé: l'OMS valide le vaccin chinois Sinopharm pour usage d'urgence contre la Covid-19. 
Sécurité alimentaire: le CILSS prévoit une saison pluvieuse humide pour la campagne agricole 2021-2022. 
Coopération: le président Xi Jinping réaffirme l’engagement de la Chine en faveur de la solidarité et de la coopération avec l’Afrique.
Politique: Alassane Bala Sakandé rejette un appel de jeunes pour sa candidature à la présidentielle 2025. 
Somalie: l’Union africaine a nommé l’ancien président du Ghana, John Mahama, au poste de Haut représentant. 
Football: la CAF décide du report des éliminatoires de la Coupe du monde de la Fifa Qatar 2022.
Yako : un enfant de près de 14 ans s’est donné la mort jeudi, par pendaison au secteur n°4 de Yako (AIB).  

SOCIETE

Un cercueil vide retrouvé samedi au cimetière de Dagnoën, dans l’arrondissement 5 de la ville de Ouagadougou, a semé l’émoi au sein des riverains. D’après ce communiqué de la police nationale, les "propriétaires" ont été retrouvés. 

«Depuis quelques temps, des informations faisant état d'un cercueil <<vide>> abandonné dans le cimetière de Dagnoën, Arrondissement 05 de la ville de Ouagadougou, circulent sur les réseaux sociaux, engendrant plusieurs interrogations chez bon nombre des citoyens.

Relativement à ces dites informations, les services de Police, par le biais de minutieuses investigations menées, ont réussi à retrouver les présumés auteurs de cet acte. Il ressort de leurs auditions, qu'ayant perdu un proche depuis la République de Côte d'Ivoire, le corps du défunt a été transféré à Ouagadougou par vol pour y être inhumé. Information que la Police a pu vérifier auprès des services de l'Aéroport International de Ouagadougou.

C'est après la cérémonie de mise en bière suivant les règles religieuses au cimetière de Toudoubwéogo, que de retour en famille à Wemtenga, ils ont opté d'abandonner le cercueil dans le cimetière de Dagnoën. 

La Police Nationale tient à rassurer l'ensemble des populations de la ville de Ouagadougou en général, et  celles de l'Arrondissement 05 en particulier, que le cercueil a été remis aux propriétaires pour nécessaire à faire.

Par ailleurs, elle salue la vigilance de tous suite à cet incident et la collaboration de la population, qui ont permis de mener avec succès les différentes investigations. Par conséquent, elle l'invite à toujours dénoncer tout cas suspect aux numéros verts suivants : 17, 16, 1010.

La Police Nationale, une force publique au service des citoyens !»