Aujourd'hui,
URGENT
Covid-19: la vaccination des Burkinabè débutera dans la première semaine de juin 2021.
Santé : un premier lot de 115.000 doses de vaccins contre la Covid-19 est arrivé au Burkina Faso. 
Oudalan: les populations de Tin Akof se réfugient près du camp militaire après une attaque terroriste. 
Santé: l'OMS valide le vaccin chinois Sinopharm pour usage d'urgence contre la Covid-19. 
Sécurité alimentaire: le CILSS prévoit une saison pluvieuse humide pour la campagne agricole 2021-2022. 
Coopération: le président Xi Jinping réaffirme l’engagement de la Chine en faveur de la solidarité et de la coopération avec l’Afrique.
Politique: Alassane Bala Sakandé rejette un appel de jeunes pour sa candidature à la présidentielle 2025. 
Somalie: l’Union africaine a nommé l’ancien président du Ghana, John Mahama, au poste de Haut représentant. 
Football: la CAF décide du report des éliminatoires de la Coupe du monde de la Fifa Qatar 2022.
Yako : un enfant de près de 14 ans s’est donné la mort jeudi, par pendaison au secteur n°4 de Yako (AIB).  

Photos: Police Municipale de Ouagadougou

SOCIETE

Un contrôle routier effectué ce mardi 22 décembre 2020 à Ouagadougou par la police municipale a occasionné la mise en fourrière de 162 tricycles. 

«Dans le cadre de la lutte contre l'insécurité routière, la police municipale de Ouagadougou a effectué ce mardi 22 décembre 2020 un contrôle des tricycles dans la ville de Ouagadougou», annonce l’institution dans un communiqué. «Ce contrôle a concerné les documents administratifs et les éventuelles infractions au code de la route (surcharge, mauvais arrimage) et a permis la mise en fourrière de 162 tricycles», précise ledit communiqué.

Par ailleurs la police municipale rappelle aux conducteurs de tricycles à titre onéreux au respect strict du Décret N°2012-559/PRES/PM/MTPEN/MEF/MICA/MATDS/MID du 05 juillet 2012 portant conditions et modalités d’exploitation à titre onéreux et pour compte propre des vélomoteurs , motocyclettes ,tricycles et quadricycles à moteur.  

Ce décret, faut-il le rappeler, interdit strictement aux «taxis-motos» de transporter plusieurs passagers à la fois dans les villes de Ouagadougou et de Bobo Dioulasso.

Il leur impose aussi une visite technique, une licence spéciale délivrée par la Commission communale des transports terrestres et une inscription au registre des transporteurs».

Le conducteur doit être obligatoirement âgé de 18 au moins et disposer du permis de conduire A assorti d’un certificat d’aptitude à la conduite des tricycles et quadricycles. 

Enfin, la conduite des «taxis-motos» est subordonnée au port par le conducteur de même que son passager d’un casque homologué.