Aujourd'hui,
URGENT
Covid-19: la vaccination des Burkinabè débutera dans la première semaine de juin 2021.
Santé : un premier lot de 115.000 doses de vaccins contre la Covid-19 est arrivé au Burkina Faso. 
Oudalan: les populations de Tin Akof se réfugient près du camp militaire après une attaque terroriste. 
Santé: l'OMS valide le vaccin chinois Sinopharm pour usage d'urgence contre la Covid-19. 
Sécurité alimentaire: le CILSS prévoit une saison pluvieuse humide pour la campagne agricole 2021-2022. 
Coopération: le président Xi Jinping réaffirme l’engagement de la Chine en faveur de la solidarité et de la coopération avec l’Afrique.
Politique: Alassane Bala Sakandé rejette un appel de jeunes pour sa candidature à la présidentielle 2025. 
Somalie: l’Union africaine a nommé l’ancien président du Ghana, John Mahama, au poste de Haut représentant. 
Football: la CAF décide du report des éliminatoires de la Coupe du monde de la Fifa Qatar 2022.
Yako : un enfant de près de 14 ans s’est donné la mort jeudi, par pendaison au secteur n°4 de Yako (AIB).  

SOCIETE

Dans la nuit du 4 au 5 juin 2021, des individus armés non identifiés ont attaqué la commune de Solhan, située dans le département de Solhan, dans la province du Yagha, région du Sahel. Cette attaque perpétrée contre des populations civiles s’est soldée par un bilan très lourd. En effet, un bilan provisoire établi par une patrouille du détachement de Sebba indique une centaine de civils sans distinction d’âge tués par les terroristes. Plusieurs habitations et le marché ont été incendiés.

Roch Marc Christian Kaboré, le chef de l’Etat, a réagi face à la tragédie. « Je m'incline devant la mémoire de la centaine de civils tués dans cette attaque barbare. J'adresse mes condoléances à l'ensemble des familles des victimes, et souhaite un prompt rétablissement aux blessés », a-t-il dit.

«Face à cette tragédie,  j'ai décrété un deuil national de 72 heures, à compter de ce jour à 00h00. Les Forces de Défense et de Sécurité sont à pied d’œuvre, pour rechercher et neutraliser les auteurs de cet acte ignoble. Nous devons rester unis et soudés contre ces forces obscurantistes», a-t-il ajouté

Un deuil national de 72 heures, allant de ce samedi 5 juin à 00 heure au lundi 7 juin à 24 heures, est décrété. «Durant cette période, les drapeaux sont mis en berne sur tous les édifices publics et dans les représentations du Burkina Faso à l’étranger. Les réjouissances populaires, les manifestations à caractère récréatif sont interdites», précise le communiqué décrétant le deuil.