Aujourd'hui,
URGENT
Soum: le grand imam de la ville de Djibo a été enlevé ce mardi 11 août 2020 à la mi journée (infowakat.net). 
Sport: la jeunesse de Tampouy rend hommage au défunt journaliste Yannick Sankara à travers le tournoi "Génération consciente". 
Politique: la réception des dossiers de candidature à la présidentielle de 2020 au Burkina Faso fixée du 28 septembre au 3 octobre.
Burkina: un syndicat de journalistes dénonce des intimidations sur les travailleurs des médias publics. 
Culture: le Fonds de soutien du président du Faso aux acteurs culturels reçoit les dossiers de candidature à partir du 12 août 2020. 
Armée: 2250 nouveaux soldats présentés au drapeau le 7 août 2020, au camp militaire Ouezzin-Coulibaly de Bobo-Dioulasso.
Burkina: un rassemblement de soutien à Blaise Compaoré interdit à Ouagadougou. 
Agriculture: les parasites, notamment les chenilles légionnaires, ont été maîtrisés à 98% dans la region du Sud-Ouest (Directeur régional).
Covid-19: l’ambassade de Chine au Burkina offre 10 000 masques et 20 thermomètres au ministère de l’Education nationale.   
Burkina: la police met fin aux activités d’un réseau de présumés malfrats dans la ville de Ouaga détenant 509 cartes bancaires.   

TRIBUNE

Sans tambours ni trompette, le tandem Forces de Défense et de Sécurité-Volontaires pour la Défense de la Patrie (VDP)  produit des résultats tangibles sur le terrain. De nombreux terroristes sont mis hors d’état de nuire.  Les zones assainies et la quiétude retrouvée, certains compatriotes qui avaient fui leurs localités les regagnent avec joie.

Si certains étaient sceptiques au début, l’action des VDP aux côtés des FDS achève de convaincre de la pertinence de l’option. En effet, au Burkina Faso, la question terroriste est particulièrement complexe. Si le pays est parfois attaqué par des groupes terroristes bien identifiés comme tels,  il l’est aussi par certains groupuscules qui veulent profiter de la situation  pour semer la terreur au sein des communautés pour des intérêts inavoués et inavouables.

Ces groupuscules et individus sont connus des habitants des localités où ils opèrent.  Dans une guerre asymétrique, la meilleure réponse face à tels individus ne peut être qu’endogène. C’est ainsi que les VDP trouvent toute leur raison d’être. 

Vivant au sein des communautés et maitrisant les accointances des uns et des autres, ils sont à même d’aiguillonner les FDS et de leur permettre ainsi de débusquer et neutraliser des terroristes ou de redoutables criminels. 

Du fait de l’efficacité de la collaboration FDS-VDP, les populations des trois provinces de la région du Centre-Nord ( Sanmatenga, Boulsa et Namentenga) retrouvent progressivement une vie paisible.

Depuis le début du mois de mai, aucune attaque terroriste n y a été enregistrée. Dans la plus grande discrétion mais avec une redoutable efficacité, les opérations conjointes ont permis de démanteler de nombreuses bases terroristes dans la région.

C’est donc avec joie que certains habitants qui avaient jadis fui l’insécurité et la terreur regagnent le bercail en empruntant des voies qui étaient, dans un passé très proche, totalement impraticables. 

Les couloirs humanitaires libérés, les ONG sont présentement à pied d’œuvre pour l’approvisionnement des camps d’accueil des personnes déplacées internes. C’est le lieu ici de saluer la bravoure des FDS et des VDP qui continuent à défendre avec honneur et intégrité la patrie en dépit du Covid-19 et des nombreuses attaques dont ils sont parfois la cible. 

Avec la perspective des élections, les attaques terroristes vont se multiplier. Certains sont prêts à faire feu de tout bois pour démontrer au monde entier qu’ils contrôlent une partie du territoire national. 

Il appartient aux stratèges militaires de mener une contre-offensive efficace pour reprendre les positions occupées par l’ennemi. A l’est comme au Sahel, des actions urgentes et savamment planifiées s’imposent.  La lutte sera ardue. Mais la victoire sera éclatante et incontestable. 

Jérémie Yisso BATIONO

Enseignant chercheur

Ouagadougou

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir